Paris: Le centre d’accueil pour SDF dans le 16e arrondissement a ouvert

SOCIETE A terme, 200 résidants seront hébergés sur des périodes de trois à six mois…

Romain Lescurieux

— 

Les travaux du centre d'hébergement d'urgence en lisière du bois de Boulogne s'achèveront début novembre.
Les travaux du centre d'hébergement d'urgence en lisière du bois de Boulogne s'achèveront début novembre. — F. Pouliquen / 20 minutes

Le centre d’hébergement d’urgence pour SDF, situé allée des Fortifications, en lisière du bois de Boulogne dans le 16e arrondissement a ouvert ses portes. « Nous visions une ouverture aux alentours du 5 novembre mais les équipes techniques ont été très performantes, ce qui a permis d’ouvrir le 2. Ce qui est une très bonne chose avec l’actuelle chute des températures », commente-t-on au sein de  l’association Aurore, qui assure la gestion du site.

Les premières personnes sont arrivées

Ce centre de 2.800 m², clos et tout en longueur, composé de cinq bâtiments de deux étages au maximum a d’ores et déjà accueilli 17 personnes en famille, le premier jour, 15 ce jeudi et 15 autres ce vendredi. « Au fil du mois, nous accueillerons encore 50 personnes isolées, 50 personnes en famille et à nouveau 50 personnes en famille », indique-t-on du côté d’Aurore. A terme, 200 résidants seront hébergés sur des périodes de trois à six mois

Cette structure – qui ne diffère pas de ceux existant déjà dans la capitale – avait été très mal accueillie par une partie des riverains de cet arrondissement cossu de Paris, guère enchantés par la perspective de voir s’installer un centre d’hébergement pour sans-abri dans leur quartier. Une réunion publique à l’université Dauphine avait même tourné à la foire d’empoigne en mars dernier. Plus récemment, une tentative d’incendie contre le centre avait eu lieu.

>> Lire aussi. Les riverains du 16e en révolte contre le centre d’hébergement au Bois de Boulogne

Si les flammes avaient fait des dégâts minimes, une bouteille en verre, qui aurait visiblement contenu de l’essence, avait été retrouvée sur place, ce qui laissait à penser que l’acte était volontaire. Une enquête avait été ouverte.