Paris: Menacé de prison, Monsieur Chat écope de 500 euros d'amende

STREET-ART Au printemps dernier, l'artiste de 39 ans avait peint deux chats, deux oiseaux et huit roses sur deux panneaux blancs masquant une surface en travaux de la gare du Nord...

20 Minutes avec agences
— 
L'artiste franco-suisse Thoma Vuille, alias M.CHAT, était invité à peindre un mur dans le 13e arrondissement de Paris, le 28 octobre 2014.
L'artiste franco-suisse Thoma Vuille, alias M.CHAT, était invité à peindre un mur dans le 13e arrondissement de Paris, le 28 octobre 2014. — AFP PHOTO / MARTIN BUREAU

Il risquait jusqu’à trois mois de prison ferme. Thoma Vuille, alias Monsieur Chat, a été condamné ce jeudi à 500 euros d’amende par le tribunal correctionnel de Paris. Au printemps dernier, le street artiste de 39 ans avait peint deux chats, deux oiseaux et huit roses sur deux panneaux blancs masquant une surface en travaux de la gare du Nord, à Paris.

Situés dans une zone peu mise en valeur mais à fort passage, les panneaux avaient séduit Thoma Vuille, qui voulait ainsi « faire descendre l’art sur le quai d’une station de RER qui est laide », a déclaré le street artiste. Il affirme avoir « juste voulu donner aux passants, gratuitement, un bonheur éphémère ».

#monsieurchat #mchat #mrchat #tribunalcorrectionnel #iledelacité #iledefrance #onecritsurlesmurs

A photo posted by M.CHAT (@m.chat_official) on

Déjà condamné à deux « petites amendes » dans le passé

Thoma Vuille s’est fait connaître grâce à son chat jaune orange, aux yeux en amande et à la moue hilare, très visible à Paris. Il est resté anonyme jusqu’en 2007, lorsque la police municipale l’a pris en flagrant délit. Depuis, cet artiste franco-suisse a peint ses fameux félins dans de nombreuses villes de France et d’ailleurs, de Hong Kong à New York en passant par Dakar ou Sarajevo.

Selon son avocate, Me Agnès Tricoire, il a déjà été condamné à deux « petites amendes » dans le passé. Dans cette nouvelle affaire, elle a indiqué qu’elle allait examiner les motivations de la décision et s’entretenir avec son client avant de décider de faire, ou non, appel.

>> A lire aussi : Street-art: M.CHAT échappe aux poursuites pour avoir peint à Châtelet