Hauts-de-Seine: Le «jeu de l’escalier» fait onze blessés dans un collège

FAITS DIVERS Trois ados d’un collège de Gennevilliers se sont « amusés » à faire barrage dans l’escalier avant de s’écarter…

F.H. avec AFP

— 

Onze adolescents ont été blessés –dont une grièvement– au collège de Gennevilliers (Hauts-de-Seine) après un «jeu de l'escalier» qui a conduit à une bousculade.
Onze adolescents ont été blessés –dont une grièvement– au collège de Gennevilliers (Hauts-de-Seine) après un «jeu de l'escalier» qui a conduit à une bousculade. — Google Maps

Traumatisme crânien, fractures et gros coup de stress. C’est le bilan d’une bousculade intervenue jeudi au collège Guy-Môquet de Gennevilliers (Hauts-de-Seine). Dans la chute, onze enfants âgés de 12 à 13 ans ont été blessés, dont une grièvement.

Les faits se sont déroulés en fin de matinée dans l’établissement quand trois collégiens, en classe de 4e et 3e, se sont amusés à « faire barrage au bas de l’escalier » alors que leurs camarades se rendaient dans la cour.

Des collégiens piétinés

Résultat de ce barrage ? Un attroupement sur les marches. Puis les trois collégiens « se sont écartés d’un coup : ceux qui étaient devant sont tombés » à terre et « ceux qui étaient derrière les ont piétiné », a expliqué une source proche de l’enquête.

>> A lire aussi: Un lycéen suspendu dans le vide par des camarades

Parmi les onze blessés, une élève de 5e, âgée de 12 ans, qui souffrait d’un traumatisme crânien, sans perte de connaissance, a été transportée vers l’hôpital parisien Necker « en urgence absolue ».

Un « jeu idiot aux conséquences graves »

Les dix autres ont été pris en charge par les pompiers et le Samu, « en urgence relative » : quatre d’entre eux présentaient une fracture aux membres, les autres étaient blessés au genou, à la cheville, aux jambes ou des symptômes en lien avec le stress. Ils ont été transportés à l’hôpital d’Argenteuil (Val-d’Oise).

« Un accompagnement renforcé a été mis en place en lien avec le maire de Gennevilliers pour ramener le calme et la sérénité. Nous allons commencer à engager un travail éducatif avec les meneurs », a indiqué à l’AFP le directeur académique des Hauts-de-Seine, Philippe Wuillamier, qui s’est ému d’un « jeu idiot aux conséquences graves ».

Une enquête pour blessures involontaires, menée par le commissariat de Gennevilliers, a été ouverte.