Braquage de Kim Kardashian: Une mystérieuse limousine a-t-elle rôdé devant l'hôtel?

ENQUETE Les images des caméras situées face à l'hôtel sèment le doute...

C. A.

— 

Braquée dans son hôtel particulier parisien, Kim Kardashian (ici à Paris le 29 septembre 2016), s'est fait voler pour 10 millions de dollars de bijoux, dont sa bague de fiançailles.
Braquée dans son hôtel particulier parisien, Kim Kardashian (ici à Paris le 29 septembre 2016), s'est fait voler pour 10 millions de dollars de bijoux, dont sa bague de fiançailles. — L.Vu/SIPA

L’enquête sur le vol dont a été victime la star américaine Kim Kardashian progresse. Selon The Sun, l’exploitation des caméras de surveillance situées en face de l’hôtel où résidait la starlette a permis de mettre en évidence la présence sur les lieux d’une mystérieuse limousine aux vitres teintées.

Des allers-retours devant l’hôtel

La voiture serait passée devant l’établissement du 8eme arrondissement de la capitale à 2h34, 2h45 puis 2h54, soit quelques minutes seulement après le début du vol, qui aurait eu lieu vers 2h30. Selon une source proche de l’enquête Kim Kardashian « a défait ses liens et téléphoné à 02h56 à son garde du corps qui n’était pas présent sur les lieux au moment de l’agression ».

Les braqueurs, au nombre de cinq, portaient « des blousons de police ». Seulement deux d’entre eux sont entrés dans la chambre de la star américaine. Ils l’ont enfermée dans la salle de bains après lui avoir ligoté les mains et les pieds avec du scotch et l’avoir bâillonnée.

>> A lire aussi : Pour Karl Lagerfeld, la star n’aurait pas dû exhiber sa fortune

Au moins un des assaillants était armé. Les enquêteurs suspectaient déjà une fuite à vélo des agresseurs, mais selon Le Parisien, les cinq individus seraient également arrivés à bicyclette.

Les voleurs ont emporté une bague d’une valeur de quatre millions d’euros et un coffret de bijoux pour un montant de cinq millions. Soit le plus important vol de bijoux commis sur un particulier en France depuis plus de 20 ans. Deux téléphones portables ont également été dérobés.