Paris: L'eau des piscines municipales perd un degré pour faire des économies d'énergie

SOCIETE La température de l’eau est désormais à 26°C dans le grand bain mais reste comprise entre 28 et 31°C dans les bassins d’apprentissage…

20 Minutes avec agence

— 

La piscine Molitor, à Paris, en août 2016.
La piscine Molitor, à Paris, en août 2016. — ALLAMAN STEPHANE/SIPA

Certains amateurs de brasse coulée l’auront sûrement déjà remarqué. Depuis la rentrée, les piscines municipales parisiennes affichent une baisse de la température de l’eau d’un degré. Elle est désormais à 26°C dans le grand bain. Pour les plus petits en revanche, pas de changement, puisque la température reste comprise entre 28 et 31°C dans les bassins d’apprentissage.

Objectif de cette mesure : l’écologie. Elle s’inscrit d’ailleurs dans le plan climat énergie de Paris, « qui prévoit de réduire de 30 % les émissions de gaz à effet de serre et les consommations d’énergie du parc municipal », indique Le Parisien.

200.000 à 300.000 euros d’économies

« Les piscines sont les équipements publics les plus énergivores car il faut non seulement chauffer l’air et l’eau mais aussi ventiler l’atmosphère », précise Jean-François Martins, adjoint chargé des sports dans la capitale, cité par le quotidien. La municipalité espère également réduire l’utilisation des produits chimiques. En effet, lorsque l’eau est moins chaude, les bactéries prolifèrent moins vite.

Enfin, « la baisse d’un degré de la température se traduira par une baisse de l’ordre de 10 % de la consommation d’énergie liée au chauffage », annonce Jean-François Martins. Soit une économie comprise entre 200.000 et 300.000 euros. Pour limiter les frais, d’autres moyens sont également mis en place dans les piscines parisiennes, comme le chauffage grâce aux égouts.

>> A lire aussi : Paris: A la piscine Aspirant-Dunand, les égouts chauffent le bassin (et les douches)