Dati candidate dans le VIIe à Paris

MUNICIPALES C’était un secret de polichinelle...

D'après AFP

— 

La garde des Sceaux Rachida Dati a annoncé à Colmar la suppression de deux tribunaux de grande instance (TGI) en Franche-Comté et le maintien des quatre TGI alsaciens, dans le cadre de la réforme de la carte judiciaire.
La garde des Sceaux Rachida Dati a annoncé à Colmar la suppression de deux tribunaux de grande instance (TGI) en Franche-Comté et le maintien des quatre TGI alsaciens, dans le cadre de la réforme de la carte judiciaire. — olivier morin AFP
C’est enfin officiel, la garde des Sceaux Rachida Dati a annoncé qu'elle sera tête de liste UMP dans le VIIe arrondissement de Paris aux prochaines élections municipales en mars prochain, dans une interview publiée mercredi par «Le Parisien - Aujourd'hui en France».

«J'adore Paris. j'y suis très attachée»

«Cet engagement d'élu local, j'y ai beaucoup réfléchi. Ce sera de ma part, un engagement entier, en prise directe avec les problèmes des Parisiens», a assuré la ministre qui n'a jamais exercé de mandat électif.

«J'adore Paris. j'y suis très attachée. Je n'ai jamais voulu quitter Paris: c'est une ville merveilleuse. Alors que j'avais des possibilités quand je travaillais dans le privé d'aller vivre ailleurs, je ne l'ai jamais envisagé. J'y ai mes amis, mes repères», raconte Rachida Dati qui avoue avoir «du respect pour la personne» de Bertrand Delanoë.

«Aucune élection n'est gagnée d'avance»

Interrogé sur l'éventualité d'une victoire face au maire socialiste sortant, Rachida Dati explique que «toutes les élections sont difficiles même pour le maire en place, aucune élection n'est gagnée d'avance».

Difficile pourtant d’imaginer une défaite de Rachida Dati dans un arrondissement acquis à la droite.