Violences dans le RER D après une soirée agitée à Réau

- ©2007 20 minutes

— 

Dix-sept personnes ont été interpellées dans la nuit de vendredi à samedi, après des violences en marge d'une soirée à Réau (Seine-et-Marne). Des violences qui se sont terminées au petit matin dans le RER D, certains suspects s'en prenant à des voyageurs et volant des téléphones portables. La tension est montée au cours d'une soirée afro-antillaise. Les organisateurs ont été « dépassés par les événements », selon les policiers, alors que 300 personnes participaient à la soirée, qui s'est terminée en « pugilat ». Cinq personnes ont été légèrement blessées. La police de Melun, renforcée par des éléments de la BAC de l'Essonne, est intervenue et a interpellé deux personnes, qui étaient toujours en garde à vue hier.

Des jeunes ont ensuite embarqué dans le RER D, en gare de Savigny-le-Temple. Ils ont agressé des voyageurs, et volé des téléphones. Les policiers ont procédé à neuf interpellations en gare de Brunoy (Essonne) puis six autres à la Gare de Lyon. Cinq personnes ont été mises hors de cause, trois font l'objet d'une procédure pour détention d'arme, et un mineur de 16 ans a été déféré avant d'être remis en liberté. Il sera jugé pour « vol aggravé et violences volontaires ».