Paris: La nouvelle brigade de lutte contre les incivilités entre en fonction

INCIVILITES Ce nouveau service de la ville de Paris comptera à terme 1.800 agents chargés de traquer les nuisances du quotidien…

Fabrice Pouliquen

— 

Illustration de la pollution des chewing-gum et des mégots de cigarettes dans les rues de Paris, le 2 février 2015.
Illustration de la pollution des chewing-gum et des mégots de cigarettes dans les rues de Paris, le 2 février 2015. — Charlotte Gonthier/20 Minutes

A compter de ce lundi, ça ne rigole plus : la toute nouvelle brigade de lutte contre les incivilités entre en fonction dans les rues de Paris. Annoncé en juin, ce nouveau service de sécurité de la ville de Paris, intitulé Direction de la prévention, de la sécurité et de la protection (DPSP), naît du regroupement des agents verbalisateurs de différents services municipaux. 140 gardiens de square et 110 agents de surveillance de Paris (« les pervenches ») ont ainsi rejoint les 700 inspecteurs de sécurité que comptait déjà la ville pour former cette nouvelle brigade. A cela se sont ajoutés 32 recrutements.

Du pipi contre le mur aux mégots de cigarettes

La mission de ces brigadiers ? Traquer et verbaliser toutes les incivilités du quotidien : les installations sauvages sur la voie publique, les terrasses qui débordent, les déjections canines, les nuisances sonores, les pipis contre le mur… Mais aussi les mégots jetés par terre, un geste verbalisé dans la capitale depuis le 30 septembre 2015.

A terme, cette nouvelle unité comptera 1.800 « brigadiers », indique Le Parisien. « L’objectif de cette réforme est de renforcer la présence visible des agents sur le terrain », rappelle Colombe Brossel, adjointe à la mairie de Paris en charge de la sécurité. Cette unité aura notamment sa brigade d’intervention, une sorte d’équipe de choc composée de 320 agents. Ils auront vocation à intervenir le soir, la nuit et le week-end pour répondre aux situations d’urgence.