Transport: 90 passagers d’un train maudit arrivent avec 6h de retard

POISSE La faute à plusieurs pannes et retards successifs…

Fabrice Pouliquen

— 

Un train Paris-Granville a accusé six heures de retard mercredi 31 août.
Un train Paris-Granville a accusé six heures de retard mercredi 31 août. — ERIC PIERMONT AFP

C’est une ligne qui ne brillait pas déjà pour sa ponctualité. Et le voyage très perturbé des 90 passagers du train Paris-Granville (Manche), mercredi, risque de ternir un peu plus encore la réputation de cette ligne de la SNCF.

Trois trains, un car…

En condition normale, le périple se fait en 3h30. Mais mercredi, le voyage a pris six heures de plus, rapporte France Bleu Cotentin. Les ennuis ont commencé à hauteur de Tillières-sur-Avre, dans l’Eure, lorsque le train s’arrête sans pouvoir repartir. Et pour cause : cinq des six moteurs de la motrice sont inutilisables.

Les passagers patienteront deux heures avant de repartir au ralenti jusqu’à Dreux. Là, ils montent dans un deuxième train en direction de Granville. Mais lui aussi tombera en panne… cette fois-ci en pleine campagne. Les 90 voyageurs attendront de nouveau une heure, ravitaillés tout de même en eau par des agents SNCF. Vers midi, poursuit France Bleu Cotentin, un bus est affrété pour emmener les passagers jusqu’à Argentan dans l’Orne. Mais le train censé les récupérer pour terminer le voyage jusqu’à Granville accuse deux heures de retard, à cause des répercussions des pannes précédentes, explique la SNCF.

Des perturbations sur toute la Normandie

Résultat : les 90 voyageurs devaient arriver à 10h53 à Granville. Ils n’ont atteint le terminus qu’à 16h30. Ces pannes en cascade ont eu des répercussions sur tout le trafic ferroviaire entre Paris et la Normandie. Le retour à la normale ne s’est fait que dans l’après-midi.

La SNCF, qui promet de rembourser les passagers, a expliqué ces différentes pannes par la présence de poussières sur la ventilation des motrices, précise France Bleu Cotentin.