Essonne: Deux individus interpellés après des tirs de mortier sur des forces de police

INFO «20 MINUTES» La scène s'est déroulée ce lundi soir à Grigny aux alentours de 19 heures. Les deux individus âgés de 18 et 20 ans, sont actuellement en garde à vue au commissariat de Juvisy-sur-Orge...

Romain Lescurieux

— 

Une voiture de police (illustration).
Une voiture de police (illustration). — LODI Franck/SIPA

« D’habitude, on ne sait jamais d’où viennent les tirs. Mais cette fois-ci, nous avons réussi à mettre la main sur les auteurs », explique une source policière à 20 Minutes. Ce lundi, aux alentours de 19 heures, deux individus - âgés de 18 et 20 ans - ont été interpellés après avoir effectué des tirs de mortier en direction des forces de police, depuis un appartement de la Grande Borne à Grigny dans l’Essonne.

Dix-huit boîtes de six « bombes » de 50 millimètres

« Les policiers ont été pris à partie par des jets de mortier. Mais nous sommes parvenus à localiser l’appartement d’où venaient les tirs. Une fois sur place, nous avons procédé à l’interpellation de ces deux individus », poursuit cette même source. Au cours de la perquisition du logement, dix-huit boîtes de six « bombes » de 50 millimètres ont été retrouvées. Car la pratique est loin d’être une première.

En juillet dernier, à Grigny 2, quand des policiers sont intervenus dans ce quartier en raison d’un véhicule incendié, ils ont été accueillis par des jets de plusieurs projectiles depuis les tours, comme des boules de pétanque, des bouteilles en verre ou des pierres. Au sol, ce sont des tirs de mortier qui atteignaient les forces de l’ordre, relate Le Républicain. « De nombreux fonctionnaires de police sont régulièrement blessés et brûlés par ces gros feux d’artifice », précise la source policière.

Les auteurs de ces faits, connus des services de police, ont été placés en garde à vue au commissariat de Juvisy-sur-Orge, dans l’Essonne.