Paris: L'aide-soignante droguait des retraités pour dérober leurs bijoux

FAITS DIVERS Elle aurait volé les bijoux de sept retraités…

F.H.

— 

Une aide-soignante est soupçonnée d'avoir drogué des retraités d'une maison de retraite du 13e arrondissement à Paris pour voler leurs bijoux. (Illustration)
Une aide-soignante est soupçonnée d'avoir drogué des retraités d'une maison de retraite du 13e arrondissement à Paris pour voler leurs bijoux. (Illustration) — DAZAY/SIPA

Une aide-soignante de la maison de retraite Orpea dans le 13e arrondissement a été mise en examen début juillet et placée sous contrôle judiciaire. La raison ? Celle-ci est soupçonnée d’avoir drogué sept retraités, âgés de 77 à 99 ans, pour leur dérober des bijoux, rapporte jeudi Le Parisien.

Retrouvée via ses comptes bancaires

Au cours de sa garde à vue, l’aide-soignante a reconnu des vols à l’encontre de deux retraités mais nié les avoir drogués. Un des retraités, auquel avait été administré un médicament prescrit pour les crises d’épilepsie sans qu’il souffre de ce trouble, ne s’est pas remis de cette absorption, indique une source policière au Parisien et est décédé quelques mois plus tard.

Les policiers sont remontés à elle en épluchant les comptes bancaires des salariés de la maison de retraite et il s’est avéré qu’elle avait déposé pour plus de 160.000 euros de bijoux au Crédit Municipal de Paris.

Grâce aux photos des objets présentés aux proches des retraités, des bijoux ont pu être identifiés comme ceux de leurs aïeux.

Deux sœurs et deux nièces de l’aide-soignante ont également été placées sous contrôle judiciaire dans cette affaire.