Paris: Le festival de cinéma en plein air de La Villette est annulé

ETE Faute de garanties de sécurité suffisantes. La préfecture de police de Paris a annulé aussi le tournoi de basket Quai 54, ainsi que la piétonnisation des Champs-Elysées…

Fabrice Pouliquen

— 

Le cinéma en plein air de la Villette. Illustration
Le cinéma en plein air de la Villette. Illustration — JULES/SIPA

Pour Paris Plages, ça passe. « Les échanges avec la mairie de Paris ont permis d’aboutir à un dispositif permettant la neutralisation de certaines rampes d’accès aux voies sur berge, de la rive droite et de la rive gauche, à partir d’obstacles physiques », précise la préfecture de police dans un communiqué publié ce mercredi après-midi.

Pas de piétonnisation des Champs-Elysées et pas non plus de tournoi Quai 54

Le festival Fnac Live, qui prévoit à partir de ce soir trois jours de concerts sur le parvis l’Hôtel de ville de Paris, aura aussi lieu à en juger par les préparatifs qui touchent à leur fin.

Mais d’autres événements prévus cet été dans la capitale ont en revanche été annulés à la demande de la préfecture de police de Paris. Celle-ci justifie un manque de garanties suffisantes de sécurité à leurs abords.

La piétonnisation des Champs-Elysées, prévue le 7 août, est concernée de même que le tournoi de basket Quai 54, prévu sur les pelouses de Reuilly, ces 23 et 24 juillet.

Le ciné en plein air de la Villette annulé

Même sentence pour le festival de cinéma en plein air à La Villette qui a commencé la semaine dernière. « La programmation est suspendue jusqu’à nouvel ordre », indique-t-on à La Villette, organisateur de l’événement. « Les séances sont toutes annulées au moins jusqu’à dimanche », indique à 20 Minutes Frédéric Mazelly, directeur de la programmation culturelle à La Villette. Cela inclut la séance de ce mecredi soir qui prévoyait le film Ida.

« Nous avions renforcé le dispositif de sécurité par rapport à l’an dernier, poursuit Frédéric Mazelly. Mais le contexte a changé depuis jeudi soir et l’attentat de Nice. La préfecture de police nous demande désormais le même dispositif de sécurité que pour une fan zone. Ce qui revient à fermer le site, mettre en place un double-barrièrage et à procéder à la fouille systématique des spectateurs. »

La Villette dit réfléchir en ce moment même à mettre en place le dispositif de sécurité « fan zone » souhaité par la préfecture en vue de rouvrir la semaine prochaine. « Mais cela va être très compliqué, admet Frédéric Mazelly. Le parc de la Villette est ouvert contrairement à la majorité des parcs parisiens. C’est de ce fait moins simple à sécuriser. Il faudrait double-barrièrer une grande zone. Les coûts ne sont plus les mêmes et ce n’est plus vraiment dans l’esprit de notre ciné en plein air. »

Un couac dans la communication ?

Dans cette affaire, le directeur de la programmation culturelle de La Villette n’a guère apprécié en revanche la communication de la préfecture de police. « Nous avons su que nous étions annulés via le communiqué de presse de la préfecture de police diffusé ce mercredi après-midi, indique-t-il. Nous n’étions pas clairement cités, alors il a fallu que nous les appelions pour savoir si nous étions vraiment concernés. Ils auraient pu nous prévenir avant. »

Même surprise pour Hamadoun Sidibé, l’organisateur de Quai 54. Lui aussi a appris l’annulation du tournoi de basket qui devait se tenir ce week-end sur les pelouses de Reuilly par la presse.

L’effet attentat de Nice

Après les événements de Nice, la préfecture de police dit avoir été amené à renforcer la vigilance et la présence des forces de l’ordre, en coordination avec Sentinelle, lors des manifestations de voies publiques, ainsi que sur les lieux sensibles ou ceux susceptibles d’attirer un public nombreux sur le territoire de l’agglomération parisienne.