Gare du Nord: Six Eurostar annulés après l'incendie «malveillant»

TRANSPORTS Le trafic ferroviaire grandes lignes et international depuis la Gare du Nord, à Paris, a été interrompu mardi soir jusqu'à environ 22h30 en raison d'un incendie sur un transformateur électrique…

C.P. avec AFP

— 

Illustrations des quais de l'Eurostar à la gare du nord à Paris.
Illustrations des quais de l'Eurostar à la gare du nord à Paris. — Peter Barritt/SUPERSTOCK/SIPA

Grosse galère pour les voyageurs usagers de la Gare du Nord à Paris, mardi soir. Le trafic a été interrompu sur les grandes lignes de 18 h 30 à 22 h 30 environ. « Nous invitons d’ores et déjà les voyageurs grandes lignes, c’est-à-dire des lignes TGV et internationales, à reporter leurs déplacements », a indiqué à l’AFP une porte-parole de la SNCF. L’Eurostar pour l’Angleterre et les Thalys pour la Belgique, les Pays-Bas et l’Allemagne partent depuis cette gare parisienne.

Ce mercredi, la compagnie annonçait d’ailleurs l’annulation de six trains (le Londres-Bruxelles de 8 h 04, le Londres-Paris de 8 h 19, le Paris-Londres de 8 h 43, le Bruxelles-Londres de 12 h 52, le Paris-Londres de 16 h 13 et le Londres-Paris de 19 h 01). Elle invite les voyageurs à échanger leur billet ou à en demander le remboursement.

Côté transports parisiens, le RER D reste perturbé sur l’ensemble de la ligne.

Acte de malveillance

« Le courant électrique a été coupé à Paris Nord par sécurité à la suite d’un incendie assez important sur un transformateur électrique », a expliqué la SNCF. Elle a évoqué « un acte de malveillance » probablement provoqué selon elle par des personnes surprises alors qu’elles étaient en train de voler des câbles électriques.

Selon un porte-parole des pompiers, « il s’agit d’un feu de broussailles près de la gare de Saint-Denis qui s’est propagé à des caténaires et a fait exploser un transformateur électrique, ce qui a motivé l’arrêt de l’ensemble de la circulation ferroviaire au départ de la Gare du Nord et transitant par Saint-Denis ».

Mardi soir, douze TGV ont été bloqués sur les voies et cinq ont dû être évacués, les autres ayant pu contourner la zone ou être réorientés vers d’autres gares, a précisé la SNCF. « Les opérations d’évacuation sont terminées et se sont bien passées », a assuré vers 21 h 30 la porte-parole. La compagnie de transports promet de rembourser à 100% ceux qui n'ont pas pu prendre leur train. Le trafic des RER B et D a été également fortement perturbé.

Le trafic a finalement repris aux alentours de 22 h 30 mais restait fortement perturbé.

« 15 000 personnes évacuées »

Cette immobilisation du trafic a donné lieu à des scènes improbables, avec notamment des usagers marchant le long des voies. « Environ 15 000 personnes » ont dû être évacuées de 15 trains bloqués sur les voies « soit à proximité de lagare, parfois loin de la gare », a rapporté sur France Info le secrétaire d’Etat aux Transports Alain Vidalies, qui s’est rendu à Saint-Denis.

La protection civile, dont des ambulances sont stationnées devant la gare, a tendu des bâches blanches et prenait en charge les personnes incommodées. Certaines, en état de faiblesse apparente lors de cette première journée de très forte chaleur, étaient évacuées sur des brancards ou chaises roulantes.