Avec quelle image de Paris nos touristes repartent-ils ?

TOURISME Romantique ou Dangereuse ? Alors que le gouvernement réunit ce mercredi le comité d’urgence économique dédié au tourisme, nous avons sondé les touristes de passage pour savoir ce qu’ils pensaient de la Ville Lumière…

Fabrice Pouliquen

— 

Deux touristes asiatiques immortalisent leur passage sous la tour Eiffel le 12 juillet 2016.
Deux touristes asiatiques immortalisent leur passage sous la tour Eiffel le 12 juillet 2016. — F. Pouliquen / 20 Minutes

« RO-MAN-TIQUE »… C’est un qualificatif que Paris n’a visiblement pas perdu à l’étranger. En tout cas, ce mardi, au pied de la tour Eiffel, l’adjectif revenait régulièrement en premier lorsqu’on demandait aux touristes de passage ce que symbolise Paris à leurs yeux. Que ce soit dans la bouche de l’Américaine Lydia, que dans celle de la Sud-Coréenne Kim, de l’Italienne Marta ou encore de l’Indien « TK » venu avec son épouse en lune de miel. « Comment pourrait-on dire ? La capitale de l’amour », tente, dans une autre version, Emilie*, originaire de Shanghai et croisée sur le parvis de l’église Notre-Dame.

« Moi, je me sens en sécurité »

Voilà de quoi rassurer peut-être Matthias Fekl, le secrétaire d’État chargé du tourisme alors que le gouvernement réunit ce mercredi, pour la première fois, le comité d’urgence économique dédié au tourisme. C’est vrai que les chiffres ne sont pas bons, même s’ils s’améliorent quelque peu depuis six mois. La fréquentation touristique en France, Paris en tête, continue à subir le contrecoup des attentats de 2015. Un exemple : Les arrivées de touristes par vols réguliers, depuis janvier, sont en baisse de 5,8 % en France. On atteint les moins 11 % sur Paris.

« Moi, je me sens en sécurité à Paris », tranche pourtant Lydia. Globe-trotteuse, l’Américaine originaire de Boston a déjà posé ses valises par le passé à Istanbul ou en Israël, zones également tendues. « Ces attaques terroristes peuvent survenir partout. A Paris comme ailleurs » Michelle, venue de Copenhague, et Jan, Suisse, se disent eux aussi en sécurité dans la capitale et en veulent pour preuve « le nombre important de policiers croisés dans les rues ».

Des touristes asiatiques pas toujours sereins

« Je connais des Italiens qui ont annulé leurs vacances à Paris parce qu’ils n’étaient pas rassurés », indique pour sa part Marta. Un sentiment qui serait beaucoup plus partagé encore en Corée du Sud si on en croit Kim. « D’accord, Paris reste vu comme la capitale du tourisme, mais pour beaucoup de Coréens aussi, c’est une ville dangereuse où il ne vaut mieux pas passer ses vacances. »

Les attaques terroristes ne sont pas alors pas les seules craintes. « Il y a aussi les vols, poursuit Park, une amie de Kim. Il y a beaucoup de Roms (elle utilise le terme « gipsy ») qui nous abordent pour tenter de nous dérober des objets de valeurs. »Les touristes asiatiques sont en effet souvent la cible des pickpockets parisiens. Ces derniers jours encore, deux touristes chinois se sont vus subtiliser leur montre à plusieurs milliers d’euros.

Voilà peut-être pourquoi ils ne se laissaient pas si facilement aborder mardi dans la capitale. « Cela fait partie des consignes qu’on nous donne en Chine avant de partir, précise Emilie. Comme ne pas avoir d’objets de valeurs sur soi, ni trop d’argent. » « Ou encore de ne pas sortir le soir ou de positionner son sac sur le ventre plutôt que sur le dos », complète Jenny Hu, de Sinorama voyages, une agence spécialisée dans l’organisation de voyages en France pour les touristes chinois et qui fait face à des annulations en cascade depuis les attentats de 2015.

Les Parisiens, champions de l’accueil ?

Mais les Parisiens mettent-ils aussi suffisamment en confiance ? Sommes-nous bons pour accueillir nos touristes ? Sur ce point, les réponses varient du tout au tout en fonction des expériences vécues. Lydia et son ami Craig, lui aussi Américain, nous jettent plutôt des fleurs. « Vous êtes en tout cas bien meilleurs que les Vénitiens », notent-ils. « En Suisse, vous avez la réputation d’être rude, moi je vous trouve plutôt cool », concède Jan. L’Italienne Marta nous trouve très gentils également.

Kim et ses amis sont plus réservés. « Les Parisiens peuvent être très froids aussi », constatent-elles. Une remarque que Jenny Hu entend aussi souvent des touristes chinois. « Dès lors qu’ils ne parlent pas français et maîtrisent mal l’anglais, ils se disent alors souvent mal accueillis. »

Aneth, autre Danoise venue en famille à Paris, n’a pas eu besoin de ça pour avoir quelques prises de bec avec les Parisiens. « Nous avons notamment eu un problème de tickets de métro et j’ai eu l’impression que le personnel de la RATP nous considérait comme des personnes stupides, regrette-t-elle. Et puis, ici, vous ne faites guère attention aux piétons. Non, franchement, au Danemark, vous seriez bien mieux accueilli. »