Paris: Le camping du bois de Boulogne change de visage

TOURISME Le camping du bois de Boulogne, anciennement municipal, dont la gestion a été confié au groupe Huttopia est inauguré ce mercredi par la maire de Paris, Anne Hidalgo…

Romain Lescurieux

— 

Photo prise le 23 juillet 2004 de l'entrée de l'unique camping du bois de Boulogne, qui héberge de nombreux touristes.
Photo prise le 23 juillet 2004 de l'entrée de l'unique camping du bois de Boulogne, qui héberge de nombreux touristes. — AFP

Paris au plus près de la nature. Au 2, allée du Bord de l’Eau dans le 16e arrondissement, en plein cœur du bois de Boulogne et le long de la Seine,le seul et unique camping de Paris intra-muros répondant au non d’« Indigo » accueille depuis des décennies des visiteurs du monde entier et actuellement de nombreux supporters de football à l’occasion de l’Euro 2016.

Initialement municipal, ce camping ouvert toute l’année propose 410 emplacements classiques pour tentes et camping-cars, mais aussi des mobiles homes, des roulottes et des cottages. S’étendant sur sept hectares, il représente chaque année, selon la Mairie, 250.000 nuitées à 70 % étrangères, et plus de 25 nationalités. De quoi lui afficher de nouvelles ambitions.

>> A lire aussi. Pourquoi les campings de luxe cartonnent

« Des habitats éco-conçus, en toile ou en bois non traité »

La Ville de Paris, propriétaire du site, a fait de ce camping une de ses opérations pilotes dans son programme « Plan Biodiversité à Paris 2011 ». Et en a donc confié la gestion du site à Huttopia. Situé dans la métropole de Lyon, ce groupe veut « revisiter l’art de camper » et « réhabiliter le vrai camping », selon leur plaquette.

Déjà présente en Ile-de-France à Versailles et à Rambouillet, l’entreprise propose des campements où « on séjourne dans des habitats éco-conçus, en toile ou en bois non traité légers, démontables et déplaçables ». Ou encore dans des tentes haut de gamme « avec une salle de bains et un vrai lit pour toucher une clientèle pas forcément campeuse », expliquait récemment à l’AFP Céline Boissanne, cofondatrice du groupe Huttopia qui a « tout refait à sa sauce », indique une source proche du camping parisien.

>> A lire aussi. Le camping séduit les cadres

« Un bon contrepoids économique »

Après de nombreuses rénovations, l’endroit est donc inauguré ce mercredi par la maire de Paris, Anne Hidalgo, accompagnée de Jean-François Martins, adjoint en charge des sports et du tourisme et Pénélope Komitès, adjointe en charge des espaces verts, de la nature et de la biodiversité. « Le camping est aujourd’hui le point de départ privilégié pour partir à la conquête de la capitale et incarne la nécessité de développer des modes d’hébergement touristiques différents et innovants dans les grandes métropoles », note la mairie dans un communiqué. Un moyen de faire face à l’offre actuelle ?

Avec des prix compris entre 21 euros la nuit pour un emplacement de tente classique et 155 euros pour la location un cottage de luxe pour quatre, ce camping représente « un bon contrepoids économique face à l’hôtellerie parisienne et Airbnb », affirme à 20 Minutes, l’Office du tourisme de Paris. Et un contrepoids sur lequel, la Ville a la main.