Pollution: Paris, pionnière pour mettre en place les vignettes Crit’Air en France

ENVIRONNEMENT Paris sera la première ville de France à utiliser les vignettes Crit’Air, mises en place par l’Etat à partir du 1er janvier 2017 et disponibles dès cet été, pour améliorer la qualité de l’air dans la capitale…

J.M.

— 

Des vignettes pour améliorer la qualité de l'air.
Des vignettes pour améliorer la qualité de l'air. — SIPA

En visite ce matin dans les locaux d’Airparif, Ségolène Royal, Ministre de l’Environnement, et Anne Hidalgo, Maire de Paris l’ont annoncé ensemble. Paris sera la première ville de France à se doter des vignettes automobiles Crit’Air. Ces vignettes, disponibles dès l’été 2016, seront obligatoires dans la capitale au 1er janvier 2017. L’objectif est de créer des « zones à circulation restreinte » (ZCR) pour les véhicules les plus polluants et donc de réduire la pollution.

Concrètement, il y aura six vignettes différentes : vert pour les véhicules « propres » (électriques, gaz, hybrides), violet, jaune, orange, bordeaux et gris pour les autres. Les véhicules les plus anciens - pour les voitures, celles immatriculées avant le 31 décembre 1996 - ne pourront pas obtenir de certificat. Le sésame s’obtiendra sur Internet avec le numéro d’immatriculation et contre la somme de 4,50 euros.

Ces vignettes seront mises à disposition des collectivités qui mènent des politiques « volontaristes » pour améliorer la qualité de l’air. La Ministre de l’Environnement, Ségolène Royal, a par ailleurs annoncé que la gestion des pics de pollution sera revue pour permettre que les mesures soient prises plus rapidement. L’Ile-de-France a totalisé à elle seule 26 jours de pics de pollution sur l’année 2015.

Renforcer encore le Plan Qualité de l’air

Cette mesure vient encore renforcer le Plan Qualité de l’air parisien, mis en place par la Mairie de Paris pour lutter contre la pollution de l’air dans la capitale, notamment la pollution liée au trafic routier. Un « plan » qui comprend des mesures pour développer des modes de transports alternatifs à la voiture, pour inciter les usagers à emprunter davantage les transports en commun et les transports propres, ainsi que des interdictions de circulation pour les véhicules les plus polluants.

Les vignettes Crit’Air, des mesures concrètes pour lutter contre la pollution

Anne Hidalgo s’est réjouie du travail effectué en lien avec l’Etat, et de ce dispositif législatif qui facilite la mise en œuvre par les collectivités de mesures concrètes pour lutter contre la pollution.

>> A lire aussi : 80% des habitants des zones urbaines respirent un air de qualité désastreuse

Après avoir interdit, en septembre 2015, la circulation des plus anciens véhicules poids lourds, autocars et autobus mis en service avant le 1er octobre 2001, cette interdiction s’étendra à partir du 1er juillet 2016, du lundi au vendredi, entre 8h et 20h sur le territoire parisien intramuros :

  • aux véhicules particuliers et camionnettes (mis en service avant le 1er janvier 1997 pour les véhicules particuliers, et avant le 1er octobre 1997 pour les camionnettes).
  • aux deux-roues motorisés mis en service avant le 1er juin 1999.

Au 1er juillet 2017, l’interdiction de circulation concernera les véhicules particuliers diesel et véhicules utilitaires légers (mis en service avant le 1er janvier 2001 – pas de nouvelle interdiction pour les véhicules essence à cette date) et les poids lourds (immatriculés avant le 1er octobre 2006).

D’autres étapes de restrictions de circulation sont prévues entre 2018 et 2020.