Seine-Saint-Denis: Un policier municipal poursuivi pour violences avec une matraque

PROCES Un agent de la police municipale de Drancy est jugé ce lundi pour des violences commises lors de l’interpellation d’un homme de 28 ans en octobre dernier...

J.M.

— 

Illustration justice. Tribunal.
Illustration justice. Tribunal. — G . VARELA / 20 MINUTES

Les faits remontent à octobre dernier, selon nos confrères du Parisien. Le 29 octobre 2015, un père de famille de 28 ans est repéré en état d’ébriété sur la voie publique, alors qu’il se trouve dans la rue en compagnie de plusieurs amis à Drancy. Il est finalement interpellé peu de temps après pour outrage et rébellion, avant d’être conduit au commissariat le plus proche.

Mais lors de son interpellation, le prévenu dit avoir ressenti une « très vive douleur au niveau des fesses », alors que plusieurs policiers tentent de le faire monter dans leur voiture. Un médecin lui découvrira par la suite une lésion de 1,5 cm au niveau de l’anus, provoquée par la matraque de l’un des agents. Une blessure pour laquelle la victime se verra octroyer dix jours d’ITT, avant de porter plainte pour viol.

>> A lire aussi : Violences policières: Quarante-huit enquêtes judiciaires ouvertes par la police des polices

Si les trois agents municipaux à l’origine de son arrestation sont alors placés en garde à vue, le parquet de Bobigny a décidé de renvoyer le policier municipal concerné par les faits de violence devant le tribunal correctionnel, au motif que la « dimension sexuelle » avait été exclue selon le Parisien. Si l’agent de police nie les faits, il a en revanche indiqué avoir exercé une pression a l’aide de sa matraque au niveau du postérieur de la victime, au moment où les policiers tentaient de le faire rentrer dans la voiture.

 

Mots-clés :