Incendie mortel de Saint-Denis: Un suspect interpellé admet être à l'origine du feu

FAITS DIVERS Le feu avait tué cinq personnes et en avait blessé plus d'une dizaine dont trois pompiers...

R.L.

— 

Un incendie dans un immeuble de Saint-Denis a fait au moins cinq morts, le 6 juin 2016.
Un incendie dans un immeuble de Saint-Denis a fait au moins cinq morts, le 6 juin 2016. — Erwan Thépault / Pompiers de Paris

Un homme d’environ 35 ans a été interpellé mercredi à Paris et a reconnu être à l’origine del’incendie d’un immeuble de Saint-Denis le 6 juin, a-t-on appris vendredi de sources concordantes.

Le suspect, qui squattait un appartement au premier étage de cet immeuble de la banlieue parisienne, a reconnu avoir mis le feu avec une bougie, mais conteste toute intention criminelle, a indiqué à l’AFP une source policière, confirmant une information de TF1 corroborée par le parquet de Bobigny.

Il a mis le feu avec une bougie

« Il y a une certitude, c’est qu’il quitte les lieux tout de suite », a indiqué cette source, mais le motif de son action reste confus. « Il faudra une expertise psychiatrique », a-t-elle estimé, n’écartant pas l’hypothèse d’un geste « semi-accidentel ».

Plus d’une semaine après le drame, où une femme, ses trois enfants et une amie de la famille avaient trouvé la mort au 3e étage, l’homme a été interpellé mercredi aux Halles, dans le centre de Paris, après la diffusion de son signalement. Placé en garde à vue, il doit être déféré dans la journée devant le parquet, qui avait ouvert une information judiciaire.

L’incendie a fait également onze blessés, dont le père des trois enfants qui s’était défenestré et trois pompiers. Le feu s’était déclaré le 6 juin en début de soirée au 6 rue Paul-Eluard, à proximité du théâtre Gérard-Philippe et du collège Elsa-Triolet.

Une marche silencieuse dimanche dernier avait eu lieu à Saint-Denis en hommage aux victimes de l’incendie de cette copropriété, dont le délabrement manifeste avait été évoqué comme cause du drame. Deux autres incendies s’étaient déclarés dans la commune le lendemain, faisant plusieurs blessés.