Paris: Un nouveau campement de réfugiés s'installe à Stalingrad

REFUGIES Depuis quelques jours, un campement de réfugiés a ré-investi le site de Stalingrad. Le troisième depuis le mois de mars…

J.M.

— 

Le campement spontané de Stalingrad en mars 2016.
Le campement spontané de Stalingrad en mars 2016. — SIPA

La lassitude gagne les riverains qui vivent près du Boulevard de la Chapelle, dans le 10ème arrondissement de Paris. Selon une information relayée par le Parisien, un nouveau campement sauvage, le troisième depuis le mois de mars, s’est de nouveau établi sous les poutrelles métalliques du métro Stalingrad.

>> A lire aussi : Réfugiés: Neuf enfants sur dix arrivent seuls en Europe

« Quelques personnes d’abord se sont installées, puis, des dizaines. Aujourd’hui, il y a 80 tentes, et la nuit, les réfugiés, des hommes et quelques femmes venus d’Erythrée, du Soudan, de Somalie, sont environ 400 », a rapporté un riverain du quartier à nos confrères du Parisien.

Un nouveau campement « sauvage » qui énerve les habitants du quartier, qui voient arriver dans leur quartier réfugiés, mais surtout passeurs et trafiquants de drogue venus du 18ème arrondissement. Leur colère est renforcée par les évacuations régulières du campement, vite réinvesti par des réfugiés : le 6 mai dernier, 1.600 personnes présentes sur le site avaient déjà été « évacuées » et mises à l’abri.