Ile-de-France: Le passe Navigo unique à 70 euros, déjà fini ?

TRANSPORT Une table ronde, organisée lundi au conseil régional d’Ile-de-France, pose la question sans détour : le passe Navigo à 70 euros est-il viable?...

Fabrice Pouliquen

— 

Illustration passe Navigo
Illustration passe Navigo — CHAMUSSY/SIPA

Le Passe navigo unique à 70 euros vit-il ses derniers jours ? Une table ronde, organisée par le Stif (Syndicat des transports d’Île-de-France) lundi après-midi dans les locaux du conseil régional d’Île-de-France, laisse planer en tout cas le doute. L’intitulé du débat ? « Le passe Navigo à 70 euros est-il viable ? »

La table ronde sème le doute sur l'avenir du passe Navigo unique.
La table ronde sème le doute sur l'avenir du passe Navigo unique. - Capture d'écran / Stif

Des économistes et des experts reconnus dans le domaine des transports seront autour de la table pour en discuter avec des élus et des acteurs des transports collectifs en Ile-de-France. A commencer par Valérie Pécresse, présidente de la région Ile-de-France et du Stif aussi par ailleurs. Paradoxalement, la table ronde ne convie pas des élus de l’opposition au conseil régional.

Pas un tabou

Instauré en septembre dernier, alors que Jean-Paul Huchon vivait ses derniers mois en tant que président PS du conseil régional d’Ile-de-France, ce passe Navigo unique permet à tous les Franciliens, où qu’ils habitent ou où qu’ils travaillent, de payer les transports le même prix, soit 70 euros par mois. En pleine campagne, Valérie Pécresse avait fini par dire, notamment dans les colonnes de 20 Minutes, qu’elle ne toucherait pas aux Passe navigo unique si elle était élue. Depuis son élection en décembre dernier, la présidente LR de l’Ile-de-France a répété plusieurs fois qu’elle n’excluait pas une hausse de tarif en contrepartie d’une amélioration de l’état des transports régionaux.

« Toujours pas de solutions pérennes de financement »

Valérie Pécresse déplore que ce passe Navigo a laissé « une ardoise » de 300 millions d’euros à la région. Des solutions ont été trouvées pour financer la mesure en 2016, grâce à des mesures ponctuelles de la région (intensification de la lutte contre la fraude, suppression des aides aux transports pour les sans papiers) mais aussi de l’Etat. « Mais il n’y a pas de solutions pérennes pour financer le passe Navigo à 70 euros sur le long terme », déplore-t-on au sein du conseil régional d’Ile-de-France.