Incendie mortel à Saint-Denis: Bilan, état du sinistre, bâtiment... Le point sur le drame

FAITS DIVERS Un violent incendie s'est déclaré lundi soir dans un immeuble de Saint-Denis (Seine-Saint-Denis) causant la mort de cinq personnes. L'origine du feu reste inconnue ce mardi matin...

R.L.

— 

es pompiers luttent contre l'incendie d'un immeuble le 6 juin 2016 à Saint-Denis
es pompiers luttent contre l'incendie d'un immeuble le 6 juin 2016 à Saint-Denis — Erwan Thépault AFP

Un spectaculaire incendie s’est déclaré dans un immeuble situé dans le centre de Saint-Denis (Seine-Saint-Denis) dans la nuit de lundi à mardi, faisant plusieurs morts et blessés. Si le feu a été maîtrisé aux alentours de 22 h 30, près d’une vingtaine de sapeurs-pompiers étaient toujours sur place ce matin, notamment pour chercher dans les décombres d’éventuelles nouvelles victimes. 20 Minutes fait le point sur la situation.

>> A lire aussi : L'incendie d'un immeuble fait au moins cinq morts et deux blessés graves

Les pompiers luttent contre l'incendie d'un immeuble le 6 juin 2016 à Saint-Denis
Les pompiers luttent contre l'incendie d'un immeuble le 6 juin 2016 à Saint-Denis - Erwan Thépault AFP

Quel est le bilan provisoire ?

Un premier bilan en début de soirée faisait état de douze blessés, dont deux graves : deux personnes ont sauté par la fenêtre depuis les étages de l’immeuble. Mais leur pronostic vital n’était pas engagé, selon un communiqué publié dans la soirée par les pompiers de Paris et la préfecture de Seine-Saint-Denis.

Dans la nuit, un second bilan faisait état d’au moins cinq personnes tuées, deux autres personnes grièvement blessées et neuf blessés légers dont trois pompiers. Les cinq victimes ont été « retrouvées dans les décombres de l’immeuble » et « ont fortement subi les effets de l’incendie » a indiqué dans la nuit à l’AFP un porte-parole des pompiers. Ces derniers et des chiens doivent poursuivre les fouilles jusqu’à la mi-journée.

Des pompiers avec des habitants de l'immeuble où un incendie s'est déclar le 6 juin 2016 à Saint-Denis
Des pompiers avec des habitants de l'immeuble où un incendie s'est déclar le 6 juin 2016 à Saint-Denis - Erwan Thépault AFP

Quelle est l’identité des personnes tuées ?

Elles n’ont pas encore été identifiées mais selon des voisins et une personne se présentant comme un parent, les victimes seraient une mère et ses trois enfants, deux filles âgées de 12 et 21 ans et un garçon de 15 ans, ainsi qu’une amie de la mère. « L’une des victimes a indiqué que sa famille était restée dans l’appartement » et les corps découverts dans les décombres « pourraient être les membres de cette famille », a confirmé à l’AFP le parquet de Bobigny.

Que s’est-il passé et quelle est l’origine du feu ?

L’incendie a pris vers 19 h 15 dans cet immeuble de quatre étages où vivaient plusieurs familles et s’est rapidement propagé par la cage d’escalier en bois qui, selon des témoignages, était encombrée de valises et d’affaires.

Les pompiers luttent contre l'incendie d'un immeuble le 6 juin 2016 à Saint-Denis
Les pompiers luttent contre l'incendie d'un immeuble le 6 juin 2016 à Saint-Denis - Erwan Thépault AFP

Les pompiers ont réussi à sauver six occupants dans des « conditions difficiles » car la structure de l’immeuble s’est partiellement effondrée et des portes blindées ont retardé leur progression, a expliqué sur place un porte-parole des pompiers, le capitaine Yvon Bot. L’incendie qui a mobilisé 80 pompiers a été maîtrisé vers 22 h 30 au moyen de sept lances à incendie. Mais ce n’est que quatre heures plus tard que les pompiers ont découvert les corps calcinés de cinq personnes piégées dans leur appartement du 3e étage. Une enquête, confiée à la police judiciaire de Seine-Saint-Denis, a été ouverte pour déterminer les causes exactes du départ de feu.

L’hypothèse d’un feu de cuisine est privilégiée par les habitants qui disent utiliser des bonbonnes de gaz pour la cuisine, en vente libre dans certaines épiceries de la ville, en dépit de l’interdiction.

Cet immeuble était-il insalubre ?

Cet immeuble de quatre étages datant des années 1950 n’était « pas classé insalubre » a indiqué Stéphane Peu, le maire-adjoint au Logement. Mais selon des riverains interrogés par France Info, le bâtiment en question était dans un « état lamentable » avec « des rats et des souris ».

Le gérant du Briz Tropical, un restaurant haïtien situé au rez-de-chaussée, est en larmes à l’évocation du décès probable des enfants. Effondré, un habitant de l’immeuble crie : « je leur avais dit de descendre, ils ne m’ont pas écouté ! ». « C’est la faute de la mairie. On n’a pas le droit de laisser des gamins vivre dans un squat pareil. C’était plein de cafards et de rats là-dedans ».

Dominique Marie, propriétaire de l’immeuble voisin, n’est pas surpris. Il dit avoir envoyé de nombreux courriers à la mairie au sujet du 6 rue Paul-Eluard. Pour lui, le bâtiment était clairement insalubre et ne respectait pas les normes de sécurité : pas d’extincteur, une cour débordant d’immondices et dégageant des odeurs pestilentielles, une porte d’entrée toujours grande ouverte, etc. « Mais on ne connaît pas le propriétaire, il est injoignable et c’est pareil pour le syndic », déplore ce riverain.

Un point presse doit se tenir en mairie à 11 h 30.