Paris: Pendant l’Euro 2016, les métros rouleront une heure de plus en semaine

TRANSPORTS Effectifs, accueil, sécurité... La RATP annonce un dispositif exceptionnel pour l’Euro de football qui commence vendredi…

J.M.

— 

Illustration d'une bouche de métro à Paris.
Illustration d'une bouche de métro à Paris. — SUPERSTOCK/SUPERSTOCK/SIPA

Aux grands événements, les grands dispositifs. La PDG de la RATP, Elisabeth Borne a annoncé dimanche soir au micro d’Europe 1 un dispositif spécial déployé par la Régie autonome des transports parisiens, dont une mesure va certainement être particulièrement populaire : l’allongement de l’horaire du métro d’une heure tous les jours de la semaine.

>> A lire aussi : Le point sur les perturbations dans les transports

« Pour chacun des événements, nous aurons un plan de transport exceptionnel pour tout d’abord renforcer les métros avant les matchs. Les spectateurs seront acheminés dans de bonnes conditions. Nous prolongerons également les horaires des métros après les matchs, en moyenne une heure de plus en semaine jusqu’à 2 h 15 du matin », a-t-elle expliqué. Ce plan sera mis en place dès ce jeudi, avec le concert de David Guetta sous la Tour Eiffel. La dirigeante de la RATP a par ailleurs annoncé que les bus Noctiliens augmenteront également leur effectif « de l’ordre de 30 à 40 % » pendant cette période.

Une RATP 2.0 pour l’Euro

Les agents de la RATP seront également munis de tablettes pour réaliser des traductions simultanées et pouvoir mieux guider les touristes pendant l’Euro. « Il y aura également de la canalisation afin que les personnes arrivent dans le calme sur les quais de métro et les équipes de sécurité de la RATP travaillent en étroite collaboration avec la police, la gendarmerie et l’armée pour assurer la sécurité sur notre réseau », a par ailleurs ajouté Elisabeth Borne.

Le football, compatible avec la grève ?

Concernant l’appel à la grève pendant l’Euro du syndicat SUD-RATP, la PDG de la RATP s’est dite très « confiante sur le maintien d’un trafic normal ». « Les salariés ont conscience des difficultés qu’ont vécues les Français en 2015 avec notamment les attentats ou encore, récemment, les inondations. Tout le monde a envie que l’Euro soit une belle fête et je suis vraiment confiante sur le fait que dans les semaines à venir, nous assurerons un trafic normal sur nos réseaux ».