Anne Hidalgo veut une maison de la démocratie participative à Paris

DEMOCRATIE La maire de Paris veut s’inspirer du «Civic Hall » à New York pour créer un lieu où entrepreneurs, universitaires, journalistes, etc. plancheront sur le civisme, la démocratie, le bien commun…

Fabrice Pouliquen

— 

Le maire de New York, Bill de Blasio, embrasse son homologue de Paris, Anne Hidalgo, sous les yeux du premier édile de Rome, Ignazio Marino, le 21 juillet 2015 au Vatican
Le maire de New York, Bill de Blasio, embrasse son homologue de Paris, Anne Hidalgo, sous les yeux du premier édile de Rome, Ignazio Marino, le 21 juillet 2015 au Vatican — GABRIEL BOUYS AFP

« Ce sera un lieu d’innovation, de débat et de diffusion très puissant, connecté à la population ». Voilà comment Anne Hidalgo parle du Civic Hall parisien, son nouveau projet dont elle évoque les grandes lignes ce dimanche dans le JDD.

Un endroit où l’on innove au service de la démocratie

L’inspiration vient de New York où la maire de Paris devait se rendre la semaine dernière avant que la crue de la Seine en décide autrement. La Grosse Pomme a son Civic Hall, « un lieu où des entrepreneurs, des inventeurs, des fonctionnaires, des hackers, des fonctionnaires, des universitaires, des journalistes, et des artistes partagent leurs connaissances, construisent des outils et résolvent des problèmes ensemble », est-il écrit, en guise de présentation, sur le site internet de cette maison. Autrement dit, un endroit où l’on innove non pas au service d’une activité commerciale mais du civisme, de la démocratie et du bien commun, précise Clémence Pène, conseillère d’Anne Hidalgo, chargée de la stratégie numérique.

L’équipe d’Anne Hidalgo veut transposer la même chose à Paris. Mais ce Civic Hall parisien devra être un lieu « plus ouvert, davantage tourné vers les citoyens, explique Emmanuel Grégoire, adjoint d’Anne Hidalgo chargé des services publics et de la modernisation de l’administration. Cet endroit fonctionnera comme un incubateur […] Ce sera un lieu de rencontre, de dialogue, voire de coconstruction des politiques municipales. »

Un site d’au moins 1.000 m² à trouver d’ici la fin de l’année

San Francisco et Madrid ont aussi ouvert un espace similaire récemment. A Paris, Anne Hidalgo prospecte un espace assez vaste, « plus de 1.000 m² », dans un « arrondissement central » et doté d’un grand amphithéâtre. De quoi permettre à la ville d’organiser les concertations publiques qu’elles lancent parfois. Comme la présentation des projets issus du budget participatif.

Le Civic Hall de New York est sponsorisé par Google et Microsoft, précise le JDD. Les grandes entreprises du numérique pourraient aussi être partie prenante dans le projet parisien. Anne Hidalgo ne l’exclut pas en tout cas. La ville financera aussi en partie ce nouveau lieu. Le site doit être choisi d’ici la fin de l’année. Et la ville de Paris devrait lancer un appel à projet pour désigner une équipe d’animateurs.