Sarcelles: Ils rackettent leur victime au chalumeau à crème brûlée

FAITS DIVERS Quatre jeunes hommes de Sarcelles ont été interpellés en flagrant délit pour un racket sous la menace d’un mini-chalumeau de cuisine…

J.M.

— 

Illustration, billets de banque.
Illustration, billets de banque. — A. GELEBART / 20 MINUTES

Normalement, le mini-chalumeau sert en cuisine à caraméliser la surface d’une crème brûlée. Quatre jeunesde Sarcelles en auraient eu un tout autre usage, comme le rapportent nos confrères du Parisien. S’en servant comme d’une arme, ils auraient extorqué 150 euros à un adolescent de 17 ans, avant d’être interpellés lors d’une seconde tentative de racket.

Trop gourmands?

Tout commence mardi après-midi. Il est 17 h avenue de la Division Leclerc, lorsque la victime est encerclée par quatre personnes qui la menacent de lui brûler les mains avec un mini-chalumeau si elle ne leur remet pas la somme de 150 euros. Forts du succès de ce premier racket, les agresseurs auraient réclamé 100 euros supplémentaires à l’adolescent, en lui demandant de les recontacter par téléphone une fois cette somme en sa possession.

Guet-apens

La fois de trop pour ce jeune homme, qui a décidé de confier sa mésaventure à ses parents. La famille s’est rendue au commissariat pour déposer plainte. Les policiers ont alors mis en place un guet-apens pour interpeller les racketteurs présumés en flagrant délit. Mardi soir, l’adolescent a donc appelé comme prévu ses agresseurs pour leur fixer rendez-vous, en prétendant vouloir leur remettre l’argent demandé un peu plus tôt dans la journée. Un coup de téléphone auquel assistent les policiers, qui mettent en place un dispositif de surveillance à l’endroit où doit avoir lieu le rendez-vous, sur le parking du centre commercial Myplace de Sarcelles.

>> A lire aussi : «De nombreux médecins se livrent à un racket» auprès des migrants, selon la Cimade

Vers 21 h, une 307 entre sur le parking avec quatre hommes à son bord. Les occupants descendent de voiture et viennent vers le jeune homme, mais sont rapidement arrêtés dans leur élan par les policiers, intervenus en nombre. Le chalumeau a été retrouvé sur l'un des suspects, mais c'est un autre de la bande qui s'en serait servi pour menacer la victime. Les quatre hommes, environ âgés de 17 ans, ont été placés en garde à vue au commissariat. Ils y étaient toujours mercredi soir.