Inondations en Ile-de-France: Routes, champs et habitations sous l’eau

INONDATION Routes barrées, champs et habitations inondées, trafic RER perturbé, l’Ile-de-France se retrouve les pieds dans l’eau. Les importantes précipitations de ces derniers jours ayant provoqué crues et inondations…

J.M.

— 

La ville de Montargis (60000 habitants ) avaient les pieds dans l'eau mardi en raison de la crue exceptionnelle du Loing.
La ville de Montargis (60000 habitants ) avaient les pieds dans l'eau mardi en raison de la crue exceptionnelle du Loing. — Sipa

A Paris, depuis mardi, des voies sur berge ont été fermées de chaque côté du fleuve. Après les fortes pluies de ces derniers jours, le niveau de la Seine a atteint 3,82 mètres à l’échelle d’Austerlitz. Ce seuil d’alerte a déclenché la vigilance jaune dans la capitale. Les berges piétonnes de la rive gauche ont été fermées et le mobilier urbain a été retiré. Une cellule de crise est mise en place depuis mardi, qui réunit préfecture de police et mairie de Paris. La préfecture de police a appelé à la plus grande vigilance, alors que les intempéries continuent sur toute la région. Selon les prévisions, la Seine pourrait passer au-delà des 5 mètres d’ici vendredi.

  • Seine-et-Marne

Le département de Seine-et-Marne est placé depuis mercredi matin en « vigilance rouge inondations », en raison du risque de crue majeure du Loing, un affluent de la Seine. Une forte hausse du niveau de la rivière est attendue ce matin. Le bulletin de Météo France parle d’une crue « exceptionnelle, supérieure à celle de 1910 ». Le niveau maximum des eaux devrait être atteint jeudi matin, entre 3,8 et 4,2 mètres. Dix-sept communes traversées par cet affluent de la Seine ont été placées en alerte dès mardi par la préfecture de Seine-et-Marne, qui a suspendu jusqu’à jeudi les cours et les activités dans tous leurs établissements, et se préparait à évacuer cinq campings proches.


Des centaines de personnes ont par ailleurs été évacuées dans tout le département, où des dizaines d’axes routiers, dont la N104, sont coupés par les débordements de ruisseaux. Des écoles, collèges et lycées sont également fermés mercredi dans une cinquantaine d’autres communes du département, notamment à Coulommiers.

  • Yvelines

Dans les Yvelines, placées en vigilance jaune dès mardi, les pluies incessantes ont provoqué de nombreux dégâts. La préfecture a d’ailleurs activé une cellule de crise. Le trafic SNCF en gare de Plaisir et de Saint-Cyr-l’Ecole est fortement perturbé depuis mardi. Certains établissements scolaires ont été fermés. A titre préventif le camping de Rambouillet ainsi qu’un établissement d’hébergement pour personnes âgées ont été évacués.

  • Asnières-sur-Seine

A Asnières-sur-Seine, dans le 92, les pompiers sont intervenus mardi soir entre 18h30 et 20h30 pour secourir une quinzaine de véhicules pris au piège par la montée des eaux au niveau du pont d’Asnières, selon une information du Parisien. Par ailleurs une pollution stagnante a été localisée, à cause du carburant dans les réservoirs. Un barrage flottant a ainsi du être installé pour traiter la zone polluée.

  • Val-de-Marne

Dans le Val-de-Marne, une large partie du département est inondé. Les habitants se sont réveillés les pieds dans l’eau ce matin, en raison des crues combinées de l’Yerres, du Réveillon et du Morbras. Des voitures ont été déplacées suite aux crues. Le parking de la gare RER de Villeneuve Saint-Georges, situé juste à côté du fleuve, a été fermé. Le RER D a également été touché :  le trafic a dû être interrompu dès mardi dans le sens Paris-Corbeil, en raison des intempéries. Il ne devrait pas reprendre ce mercredi.

  • Hauts-de-Seine

Dans les Hauts-de-Seine, le trafic de la ligne N du Transilien et du TER Paris-Chartres-Le Mans au départ de Montparnasse a été interrompu dès mardi à partir de 18h à cause d’un risque d’effondrement d’un mur sur les voies, entre les gares de Meudon et de Clamart. En cause : l’effondrement de la chaussée sur 100m dans une rue surplombant les voies ferrées, le Sentier et la borne sud à Meudon, suite à une rupture de canalisation souterraine provoquée par les intempéries.

Ce mercredi les usagers sont invités à emprunter le RER C vers Paris, et les lignes de la gare Saint-Lazare. Quant aux voyageurs du TER, ils sont encouragés à reporter leur départ.