La Seine monte, Paris ferme ses quais

METEO A la suite des fortes pluies enregistrées ces dernières 24 heures, le niveau de la Seine a atteint 3,62m à l’échelle d’Austerlitz ce mardi matin…

J.M.

— 

Face à la montée des eaux de la Seine, la Vill de Paris a choisi de fermer l'accès à certains quais cette semaine.
Face à la montée des eaux de la Seine, la Vill de Paris a choisi de fermer l'accès à certains quais cette semaine. — SIPA

Les services de la Ville de Paris se préparent à ce que la montée des eaux parisiennes se poursuive cette semaine. En conséquence, ils ont préféré fermer l’accès de certaines voies sur berges de la Seine, selon L’Express.

La Seine est en crue, et ce au moins jusqu’à vendredi. En cause, les fortes pluies annoncées par Météo France sur l’ensemble de la semaine. Alors que l’Ile-de-France vient de battre un record de pluie ces dernières 24 heures, le niveau de l’eau au pont d’Austerlitz, où est installée une échelle hydrométrique de référence, vient d’afficher 3,62m.

Il n’en fallait pas plus aux autorités de la Ville pour activer une vigilance « jaune » en raison d’un « risque de crue ou de montée rapide des eaux », comme le rapporte L’Express. Le point maximum pourrait être atteint vendredi, entre 4m et 4,5m, selon les estimations météorologiques.

L’accès aux quais parisiens fermé

Suite à la mise en place du dispositif pour fermer l’accès aux berges, les services de voiries ont pris le relais pour dévier le trafic et sécuriser les voies d’accès aux quais. Parmi les itinéraires fermés au public, on compte aujourd’hui les voies de Mazas au souterrain des Tuileries.

Les quais piétonniers aux abords de la cathédrale Notre-Dame de Paris sont également fermés. La préfecture de police de Paris appelle ce mardi à la vigilance pour les curieux tentés de s’approcher trop près des quais au cours de la semaine à venir.

Mais face à la menace régulière d’une crue centennale comme celle de 1910, qui avait mis la capitale les pieds dans l’eau, le service de la Ville cherche à rassurer les Parisiens : cette crue ne devrait pas entraîner de « dommages significatifs ».