Touristes provinciaux: Ils aiment Paris... Les Parisiens, un peu moins

SONDAGE Une étude réalisée par l’institut OpinionWay révèle que si  les touristes de province aiment la capitale, ils sont en revanche moins fans de ses habitants…

J.M.

— 

Une touriste sur  le parvis de la cathédrale Notre Dame de Paris.
Une touriste sur le parvis de la cathédrale Notre Dame de Paris. — A. GELEBART / 20 MINUTES

Paris 1, les Parisiens 0. Ils seraient pressés, volontiers râleurs ou encore très mauvais conducteurs. C’est en tout cas cette image qu’ont des Parisiens les touristes de province, d’après une étude réalisée par l’institut OpinionWay sur l’image de la capitale et de ses habitants, comme le rapporte le Parisien.

En revanche si l’étude montre un certain désamour des touristes de province envers les Parisiens, ces touristes restent des fans inconditionnels de la destination « Paris ».

L’effet des attentats limité

Ils sont deux tiers des sondés (63 %) a afficher l’intention d’effectuer un séjour dans la capitale dans les mois à venir. Et 77 % à préciser que les attentats de novembre n’ont eu aucun impact sur le choix de leur destination. Par ailleurs, 7 % des personnes interrogées (un chiffre qui monte jusqu’à 27 % pour la tranche 18-24 ans) soulignent que les attentats les ont incitées à programmer une visite à Paris « pour exprimer leur soutien » à la capitale.

Un boom des réservations

Derrière l’étude d’OpinionWay, une demande de voyages-sncf.com, dont le directeur général Franck Gervais, a confié à nos confrères du Parisien : « En ce qui concerne la clientèle française, les baisses de fréquentation constatées fin 2015 sont désormais derrière nous ».

>> A lire aussi : Provinciaux à Paris: Mille façons d'éviter le mal du pays

Le responsable du site a par ailleurs souligné que les réservations de billets pour Paris l’été prochain ont déjà dépassé d’un point les chiffres de l’été 2015.

Le charme de la ville

Autre constat issu de l’étude OpinionWay : les attentats de novembre semblent ne pas avoir entaché l’image que les visiteurs provinciaux ont de la capitale. 71 % des sondés voient ainsi Paris comme une ville « unique », en raison de sa beauté et de son patrimoine architectural, 62 % pour sa richesse culturelle ou encore 36 % à la plébisciter pour la diversité de ses quartiers. A la traîne dans les sondages en revanche, les atouts gastronomiques ou encore la vie nocturne de Paris ne sont cités que par, respectivement, 14 et 7 % des personnes interrogées.

>> A lire aussi : Paris: Le coût de la vie, toujours plus élevé qu'en province

L’an dernier, un tiers des 72 millions de billets vendus par voyages-sncf.com ont concerné des trajets province-Paris. Un chiffre loin d’être négligeable selon Franck Gervais : « Le socle des atouts de Paris n’a pas changé dans l’esprit des clients français. A nous, professionnels du tourisme, de continuer à travailler sur les notions de service et de proposer à nos clients de province toutes les façons de découvrir ou de redécouvrir Paris ».