Paris: La Ville hausse le ton contre les pubs sauvages

PUBLICITE Elle portera désormais systématiquement plainte contre les entreprises qui s’offrent des campagnes gratuites sur les murs et trottoirs de Paris…

Fabrice Pouliquen

— 

Les Galeries Lafayette avaient été attaqué par la mairie de Paris pour cette campagne de publicité
Les Galeries Lafayette avaient été attaqué par la mairie de Paris pour cette campagne de publicité — R.LESCURIEUX

La ville de Paris hausse le ton contre les campagnes de publicité intempestives sur l’espace public. « On a de grosses entreprises qui s’affranchissent des lois et qui s’offrent des campagnes de pub gratuites sur nos murs et nos trottoirs », peste Mao Peninou, adjoint à la mairie de Paris en charge de la propreté dans les colonnes du Parisien.

L’an dernier déjà, la Ville avait déposé 15 plaintes contre six sociétés. Cinq autres plaintes ont été déposées depuis le début de l’année. Elle a aussi facturé 138.000 euros de frais de nettoyage à des annonceurs en 2015 et encore 105.000 depuis janvier, précise Le Parisien.

Les petites associations et les syndicats épargnés

Mercredi, Mao Péninou a annoncé que Paris portera désormais plainte ou signalera au parquet systématiquement toutes infractions. L’élu précise plus loin qu’il y aura des exceptions. « On ne poursuit pas les petites associations qui annoncent la réunion ou la brocante du coin, ni même les syndicats ».

L’autre exception, note Le Parisien, c’est la mairie. En avril 2014, elle s’était offert un marquage au sol pour annoncer la réouverture du Carreau du Temple.