Paris: Le BHV, premier grand magasin à ouvrir le dimanche

COMMERCE Un accord a été signé entre syndicats et la direction de l’enseigne sur le travail dominical…

F.P. avec AFP

— 

e BHV à l'occasion des illuminations de fin d'annee 2015.
e BHV à l'occasion des illuminations de fin d'annee 2015. — SADAKA EDMOND/SIPA

Le BHV-Marais (groupe Galeries Lafayette) va être le premier grand magasin parisien à pouvoir mettre en oeuvre un accord sur l'ouverture dominicale, la CFTC ayant indiqué vendredi qu'elle ne mettrait pas son veto au texte qui va ainsi pouvoir être validé.

La CFTC BHV a déclaré à l'AFP qu'elle ne ferait «pas valoir son droit d'opposition» concernant le projet d'accord sur le travail dominical signé mardi par SUD-Solidaires BHV et la CFE-CGC. La CGT, qui a réaffirmé son intention de s'opposer au texte, n'est pas en mesure de le faire seule valablement.

Doublement du salaire

Outre la base du volontariat, l’accord prévoit un doublement du salaire le dimanche pour tous les employés qui travailleront jusqu’à 15 dimanche par an. Au-delà, ce sera + 50%.

La direction du BHV a aussi concédé une participation aux frais de garde éventuels des enfants dans la limite de 1.800 euros par an et par an. Le texte prévoit aussi 150 créations nettes d’emploi à Paris ainsi qu’un engagement de la direction à ne pas fermer trois magasins en région parisienne et à Lyon pendant la durée de l'accord. L’accord prévoit également la suppression de la nocturne hebdomadaire.

De l'avance prise sur la maison-mère

BHV prend ainsi de l’avance sur sa maison-mère, les Galeries Lafayette, où un projet d’accord sur le travail dominical a été rejeté en internet cette semaine par tous les syndicats.   La CFE-CGC a fait 16 propositions dans ce projet d’accord. Mais la direction des Galeries Lafayette n’en a retenu que cinq », indique à l’AFP, Jacques Biancotto, président de la CFE-CGC. 

 

 

 

sp/db/nm