Un forcené retranché au Blanc-Mesnil

- ©2007 20 minutes

— 

Les négociations étaient toujours en cours, hier soir, entre un homme armé retranché dans son pavillon du Blanc-Mesnil (Seine-Saint-Denis) et les policiers du Raid. Le forcené, un célibataire de 52 ans connu pour des affaires de détention d'arme, refuse de quitter sa maison, récemment vendue par adjudication pour couvrir des dettes. Les voisins ont été évacués et la rue bloquée par mesure de sécurité. Lorsque la quinzaine de policiers missionnés pour l'expulser sont arrivés chez lui, hier matin, il les a accueillis en tirant avec une arme encore indéterminée et en jetant une grenade défensive dans le jardinet du pavillon.

L'homme était déjà « connu pour des problèmes anciens de détention d'arme, et un comportement violent », selon la police. C'est la raison pour laquelle les policiers s'étaient présentés nombreux.

Selon le fils de son plus proche voisin, le forcené est quelqu'un « de pas très bien dans sa tête », « qui a plusieurs fois braqué des gens avec un fusil », dont sa propre mère, « il y a dix ans ».