Rosny-sous-Bois: Des dizaines de chats morts ou maltraités découverts dans un squat

FAITS DIVERS Un homme sans-abri de 48 ans doit être jugé début juin en comparution immédiate pour actes de cruauté envers des animaux...

20 Minutes avec AFP

— 

Des chats (illustration).
Des chats (illustration). — JOSE LUIS ROCA / AFP

Plus de 80 chats maltraités ou tués, dont certains avaient été décapités, ont été découverts jeudi et vendredi dans une station essence désaffectée de Rosny-sous-Bois (Seine-Saint-Denis).

Le sans-abri qui vivait là, âgé de 48 ans, a été interpellé jeudi et incarcéré à Fleury-Mérogis (Essonne), a-t-on appris ce lundi. Il doit être jugé début juin en comparution immédiate pour actes de cruauté envers des animaux, après avoir subi une expertise psychiatrique.

Mercredi dernier, une passante s’était émue de voir l’homme tenter de vendre « quatre chatons d’un mois, pas encore sevrés, en très mauvais état général » devant un supermarché de la ville. Elle avait prévenu la police, qui avait placé le SDF en garde à vue pour actes de cruauté et port d’arme de catégorie D, en l’occurrence un pistolet d’alarme.

Odeur pestilentielle

Le lendemain matin, la police, escortée par la SPA (société protectrice des animaux), s’était rendue dans la station essence désaffectée, où il régnait une odeur pestilentielle. Bilan de la perquisition, qui a duré sept heures : 57 chats « malades et sous-alimentés » enfermés dans une pièce, et 22 cadavres attestant « d’actes de cruauté évidente », pour certains décapités.

Une deuxième visite, le vendredi, a permis de retrouver 4 animaux supplémentaires, « dans les faux plafonds ».

Les chats survivants ont été confiés à la SPA.