#NuitDebout: La consommation d'alcool interdite aux abords de République à Paris

SOCIETE La préfecture de police a justifié cette mesure par les «nombreux débordements régulièrement constatés lors de la dispersion du mouvement» Nuit Debout...

20 Minutes avec AFP

— 

Des gaz lacrymogèbes ont été ulisiés vendredi 22 avril par les forces de l'ordre place de la République.
Des gaz lacrymogèbes ont été ulisiés vendredi 22 avril par les forces de l'ordre place de la République. — Elliott VERDIER / AFP

La Préfecture hausse le ton. La consommation d'alcool est interdite durant les nuits de samedi et dimanche aux abords de la place de la République à Paris, où est installé le mouvement #NuitDebout, afin d'éviter les «débordements», a annoncé samedi la préfecture de police.

Infractions «poursuivies et sanctionnées»

Samedi et dimanche, à partir de 19H00 et jusqu'à 07H00, la consommation, la détention et le transport de boissons alcoolisées sont interdits autour de la place de la République, hormis dans les débits de boisson autorisés, selon un arrêté pris samedi par le préfet de police. La détention de bouteilles en verre et la vente à emporter d'alcool sont également interdites dans ce périmètre. Les infractions «seront poursuivies et sanctionnées», précise le texte.

La préfecture de police a justifié cette mesure par les «nombreux débordements régulièrement constatés lors de la dispersion du mouvement» #NuitDebout. «Ces exactions et ces détériorations sont favorisées par la consommation d'alcool, qui encourage le passage à l'acte de groupes d'individus souvent violents, qui n'hésitent pas à utiliser des contenants en verre comme des armes», a indiqué la préfecture.

>> A lire aussi: Quand l’unité d’élite de la propreté passe à l’action après #NuitDebout

Echauffourées la nuit dernière

Dans la nuit de vendredi à samedi, des échauffourées ont opposé une centaine de personnes aux forces de l'ordre sur la place de la République, en marge de ce mouvement citoyen qui y est installé depuis fin mars. Douze personnes ont été interpellées et placées en garde à vue.

Ces incidents sont survenus après une semaine de calme autour de la place de la République, théâtre d'échauffourées nocturnes à répétition ces dernières semaines, lors de manifestations sauvages.