Manifestations: De nombreuses dégradations dans les 10e et 19e arrondissements de Paris

MANIFESTATIONS Les manifestants criaient vouloir marcher vers l'Elysée...

M.C. avec AFP

— 

Heurts sur la place de la République en marge de la manifestation contre la loi travail, le 14 avril 2016.
Heurts sur la place de la République en marge de la manifestation contre la loi travail, le 14 avril 2016. — Tristan Reynaud/SIPA

«Tout le monde déteste la police!», «la rue elle est à nous!», ont crié certains, défiant les CRS. Plusieurs centaines de manifestants incontrôlés ont commis de nombreuses dégradations jeudi soir à Paris, après un rassemblement organisé plus tôt place de la République dans le cadre du mouvement #NuitDebout.

Au départ, les manifestants criaient vouloir marcher vers l'Elysée, pour y accueillir François Hollande après son intervention jeudi soir sur France 2. Mais un cordon de police a dévié de leur itinéraire les manifestants, qui se sont dirigés vers le nord de la capitale.

Vitrines et abribus brisés, Autolib endommagés

Des jeunes, cagoulés pour certains, ont brisé sur leur passage, dans les 10e et 19e arrondissements, des vitrines, des abribus ou encore des véhicules Autolib. Certains ont jeté des pavés, d'autres récupéré dans les poubelles des bouteilles en verre et autres projectiles. 

Peu avant 23h, ils étaient vers la mairie du 19e, où la police leur intimait l'ordre de se disperser. Les manifestants sont partis par petits groupes et le calme est revenu, tandis que des renforts policiers étaient déployés en nombre. Un journaliste de l'Agence France Presse a vu plus tard des CRS procéder à l'interpellation d'une dizaine de jeunes aux abords du canal Saint-Martin. Dans le même temps, l'ambiance était festive sur la place de la République, lieu de ralliement depuis deux semaines des participants au mouvement «Nuit debout».