Paris: Ground Control, le bar éphémère, revient sous le nom de Grand Train

SORTIE Le 30 avril, le collectif Ground Control réinstalle son bar éphémère, libre et curieux dans un ancien dépôt ferroviaire de la SNCF. Mais cette saison, le projet prend une autre dimension…

Fabrice Pouliquen

— 

Ground control s'apprête à revenir rue Ordener.
Ground control s'apprête à revenir rue Ordener. — P. Pidoux / 20 minutes

Ground Control revient bientôt. Au printemps dernier, ce bar éphémère et ludique avait pris ses quartiers au 26 Ter rue Ordener, dans le 18e, au pied d’un ancien dépôt de trains de la SNCF inutilisé depuis 2013. Quatre mois en tout. « Le temps tout de même d’accueillir 200.000 personnes », indique-t-on à la Lune Rousse, agence de communication membre du collectif en charge de la gestion du projet.

>> Lire aussi: Ground Control transforme une friche ferroviaire en lieu de vie

A l’intérieur du dépôt cette fois-ci

Le 30 avril, Ground Control lance une nouvelle saison, toujours à la même adresse, et dit cette fois changer de braquet. D’ailleurs ne dites plus Ground Control, mais « Grand Train ». C’est que le partenariat avec la SNCF est renforcé cette année. « Ground control se limitait pour l’essentiel à un bar, en extérieur, précise la Lune Rousse. Cette fois-ci, nous serons aussi à l’intérieur du dépôt ferroviaire. Soit sur près de 6.000 m².»

Autrement dit, il y aura de quoi faire dans cet espace. Le collectif Ground Control a gardé une fibre « agriculture urbaine ». Une ferme urbaine est de nouveau prévue, de même qu’une épicerie et des marchés en circuits courts, ou encore un poulailler.

Un espace dédié au train et aux voyages

Mais Ground Control a aussi imaginé, avec la SNCF, une sorte de musée éphémère du train. « Même si nous n’aimons pas trop le terme musée », précise la Lune Russe. Une vingtaine de locomotives seront en tout cas exposées. Des vieilles -et des moins vieilles- machines que la SNCF a fait venir d’un peu partout en France, dont de la Cité du train de Mulhouse. Il y aura aussi une salle de projection, qui diffusera des films axés sur les voyages, ainsi qu’une librairie, un espace scénique, des expositions, des visites guidées.

Enfin, Grand Train a prévu aussi d’installer huit restaurants dans son espace. Ce sera de la cuisine du monde avec un restaurant asiatique, un bar mexicain, de la pizza…

« Ambiance plus familiale… moins festive »

« L’ambiance se veut plus familiale et moins festive que l’an dernier, explique-t-on à la Lune Rousse. Déjà parce que nous avions eu quelques soucis avec le voisinage l’an dernier. Il n’y aura pas de concerts par exemple cette année. Ou alors des spectacles plus petits, en acoustique… »

Grand Train gardera toutefois son côté décalé. A l’image de ses terrains de pétanque qui sont de nouveau prévus. Cette saison, le bar éphémère pliera bagage le 16 octobre.