Les anciens locaux de «Charlie Hebdo» ont trouvé un nouveau locataire

PARIS Une entreprise sociale y éditera un magazine, selon « Le Parisien »…

M.C.

— 

Des portraits des victimes de la tuerie de «Charlie Hebdo» dessinés sur les murs des anciens locaux du journal.
Des portraits des victimes de la tuerie de «Charlie Hebdo» dessinés sur les murs des anciens locaux du journal. — Revelli-Beaumont/SIPA

Ils étaient vides depuis les attentats de janvier 2015. Les anciens locaux de l’hebdomadaire satirique Charlie Hebdo, où onze personnes ont été tuées par les frères Kouachi le 7 janvier 2015, ont trouvé un nouveau locataire, rapporte Le Parisien.

Selon les informations du journal, c’est le groupe SOS, une entreprise sociale qui gère entre autres le café au centre de la place de la République, qui vient de signer le bail de ces 280 m² situés rue Nicolas-Appert, dans le 11e arrondissement de Paris, pour y éditer son magazine Up le mag.

« Il ne faut pas céder à la peur »

La Régie immobilière de la Ville de Paris, propriétaire de l’immeuble de la rue Nicolas-Appert, voulait louer « de préférence [à] une association ou une entreprise du secteur créatif », selon des déclarations de son directeur au Parisien en janvier.

« Nous avons eu une émotion en entrant dans les lieux, déclare au journal Jean-Marc Borello, le président du groupe SOS. Mais c’était l’envie de l’équipe et il faut que la vie continue. » La rédaction du site Les Jours, fondé par d’anciens journalistes de Libération, avait un temps envisagé de s’installer dans ces locaux, avant de renoncer. « Je pense qu’il ne faut pas céder à la peur, donner le sentiment que les auteurs de la tuerie ont gagné », continue Jean-Marc Borello. La rédaction de Charlie Hebdo a elle déménagé fin septembre dans de nouveaux locaux ultra-sécurisés, dont l’adresse est gardée secrète.