L'évêque de Pontoise, Mgr Lalanne, demande «pardon» suite à ses propos sur la pédophilie

EGLISE Mardi, il avait refusé de qualifier clairement la pédophilie de «péché»...

20 Minutes avec agences

— 

L'évêque de Pontoise Stanislas Lalanne, le 21 juillet 2014
L'évêque de Pontoise Stanislas Lalanne, le 21 juillet 2014 — FRANCOIS GUILLOT AFP

« Si j’ai pu blesser tel ou tel par des propos qui n’ont pas été compris, je leur demande pardon. » Réinvité jeudi matin par RCF, l’évêque de Pontoise, Stanislas Lalanne, est revenu sur ses paroles polémiques.

Mardi, lors d’une interview sur les mêmes ondes, l’homme d’Église avait refusé de qualifier clairement la pédophilie de « péché ». Ces déclarations avaient heurté les membres de l’association La parole libérée, qui regroupe d’anciens scouts victimes d’actes pédophiles.

>> A lire aussi : Prêtre soupçonné de pédophilie: Le cardinal Barbarin demande «personnellement pardon»

« La pédophilie, dans tous les cas, c’est un péché objectivement grave »

Et malgré un communiqué rectificatif rendu public mercredi soir, la pression n’était pas totalement retombée. « La pédophilie n’est acceptable ni légalement ni moralement, et laisser planer une quelconque ambiguïté sur ce sujet, c’est juste intolérable », avait réagi la ministre de l’Education nationale, Najat Vallaud-Belkacem, ce jeudi matin sur Europe 1, lui demandant de « lever toute ambiguïté ».

« Ma première attention, c’est d’abord et avant tout les victimes (…), je sais combien leur souffrance est très profonde et durable », a déclaré l’évêque ce jeudi, ajoutant : « De fait, la pédophilie, dans tous les cas, c’est un péché objectivement grave. »