Paris: Deux boulangers du 6e reçoivent le Grand Prix de la meilleure baguette

CONCOURS Ils deviendront les fournisseurs officiels de l'Elysée pendant un an...

M.G. avec AFP

— 

Un des membres du jury, chargé de décerner le Grand Prix de la baguette de Paris, le 17 mars 2016.
Un des membres du jury, chargé de décerner le Grand Prix de la baguette de Paris, le 17 mars 2016. — FRANCOIS GUILLOT / AFP

Le Grand Prix de la meilleure baguette de Paris a été remporté ce jeudi soir par deux associés de La Parisienne, 48 rue Madame (6e), Michael Reydelet et Florian Charles, à l’issue d’un concours organisé à la chambre professionnelle des artisans boulangers de Paris.

>> A lire aussi: Remporter le prix de la meilleure baguette, ça change quoi?

Ils recevront une enveloppe de 4.000 euros et deviendront les fournisseurs officiels de l’Elysée pendant un an. Jugées selon cinq critères - la cuisson, le goût, la mie, l’odeur et l’aspect - pas moins de 155 baguettes sont passées tour à tour entre les mains de la dizaine de jurés, pour être touchées afin d’en éprouver le « craquant », reniflées et enfin goûtées.

Qu’est-ce qui fait une bonne baguette ? Pour Benoit Nicolas, meilleur ouvrier de France 2015 et professeur à l’école de cuisine Ferrandi, il s’agit de « l’aspect, la signature du pain, une croûte bien levée, bien croustillante, une mie bien alvéolée… ». « Regardez cette mie bien grasse, ça brille ! », lance Dominique Anract, président du syndicat des boulangers de Paris.

Coup de projecteur

En désignant un morceau de pain qu’il vient de goûter, Djibril Bodian, le tenant du titre, s’affirme « déçu ». « Elle avait un bon aspect mais elle n’a pas craqué », commente le boulanger venu voir « l’état de la concurrence ». Le boulanger de la rue des Abbesses à Paris, deux fois vainqueur, a vu sa clientèle augmenter de 30 % depuis 2010, date à laquelle il a remporté le concours pour la première fois.

Avec en moyenne plus de 200 participants chaque année, le Grand Prix de la baguette est un coup de projecteur efficace sur les artisans : « Je n’ai pas le souvenir d’un seul pays qui ne soit pas venu visiter ma boulangerie », dit Djibril Bodian.

Des critères étaient requis pour concourir : la baguette doit afficher entre 55 et 65 cm de longueur, un poids entre 250 et 300 grammes, une teneur en sel de 18 grammes par kg de farine. Quelques dizaines de baguettes recalées seront données à l’Armée du Salut.

Le prix « met en avant le savoir-faire des artisans parisiens » et participe au « rayonnement de la France. Le gagnant est assailli par les médias internationaux », se réjouit Olivia Polski, adjointe à l’artisanat de la maire de Paris Anne Hidalgo.