Paris: Les équipements culturels de la Canopée des Halles bientôt fonctionnels

URBANISME La Canopée sera inaugurée début avril. Les cinq équipements culturels qui s’y trouvent pourront alors accueillir « tous les publics dans leur diversité », annonce la Mairie…

Romain Lescurieux

— 

Cet espace de la Canopée accueillera la médiathèque.
Cet espace de la Canopée accueillera la médiathèque. — R.LESCURIEUX

Il faut encore un tout petit peu d’imagination, mais les travaux touchent à leur fin. Début avril, la Canopée des Halles (1er arrondissement) sera inaugurée après cinq ans de travaux. Elle abritera sous son gigantesque toit de verre cinq équipements culturels municipaux.

>> A lire aussi : Tout savoir sur le futur quartier des Halles

« Avec près de 6.000 m2 d’espace, c’est le plus grand pôle culture de Paris et au-delà », se réjouit ce lundi Bruno Julliard, premier adjoint à la Mairie de Paris, chargé de la culture. Tour d’horizon de ces différents espaces.

Le « kiosque jeunes »

Sorte de borne d’accueil, cet espace est un lieu d’accompagnement et de conseils sur l’ensemble des offres d’activités de la Canopée. Il permettra également à l’ensemble des jeunes parisiens et métropolitains de bénéficier d’invitations ou places à tarifs réduits pour différents spectacles. Les équipes de la direction de la jeunesse et des sports se tiendront à la disposition du public pour l’orienter dans ses choix.

La maison des pratiques artistiques amateurs (MPAA)

Situé au 2e étage de la Canopée, ce lieu de 1.000 m2 disposera d’un grand studio, de trois salles de répétition, un studio de danse, une salle pour le théâtre et une polyvalente. « Ce lieu ouvert sept jours sur sept est une boîte à outils aux services des Parisiens pour un prix allant de 6 à 21 euros de l’heure en fonction de la salle et de ses équipements », explique Guillaume Descamps, directeur de la MPPA.

La médiathèque

« L’idée est de renouveler la manière dont les Parisiens s’approprient une bibliothèque », note Romain Gaillard, conservateur de la médiathèque. Installé au 1er niveau de la Canopée, avec une vue très lumineuse et dégagée, cet espace de 1.000 m2 proposera « un projet culturel qui s’articulera autour de l’animation et du numérique », annonce la Mairie. En effet, en complément de l’offre généraliste, la médiathèque – ouverte 42 heures par semaine – disposera d’un fonds spécialisé dédié aux cultures urbaines. Un bar à mangas sera également accessible. « Ce sera un espace ouvert où chacun pourra se poser et se retrouver », ajoute Romain Gaillard.

La Place, centre culturel hip-hop

« Même à New York, ils n’ont pas ça », se réjouit Jean-Marc Mougeot, le directeur du centre. Sur plus de 1.400 m2, au premier étage, La Place sera à la fois un lieu de pratique pour les amateurs et de professionnalisation pour les artistes. Via deux salles de diffusion, un studio d’enregistrement, des salles de danse, de musique et un incubateur, « l’idée est de faire croiser les flux et les gens pour donner de nouvelles dimensions de création », ajoute-t-il, en précisant qu’« ici, on peut faire du bruit sans que ça gêne ».

Le conservatoire

« Notre travail est de changer l’image du conservatoire et de le tourner vers le XXIe siècle », affirme Pascal Gallois, le directeur. Dans ce « lieu de rencontre et de création permanente », 1.600 élèves pourront être accueillis. Selon la Mairie, cet espace développera un projet ambitieux avec un enseignement renforcé des musiques actuelles (et notamment celles des jeux vidéo), contemporaines, le jazz et l’improvisation.