Paris: Le bidonville des Poissonniers en cours d’évacuation

CAMPEMENT 400 Roms et Roumains vivaient depuis juin dernier dans ce campement installé sur les rails désaffectés de la « Petite ceinture », dans le 18e arrondissement…

20 Minutes avec AFP

— 

400 Roms et Roumains vivaient dans des conditions précaires dans le 18e arrondissement.
400 Roms et Roumains vivaient dans des conditions précaires dans le 18e arrondissement. — F. Pouliquen / 20 minutes

Un campement où vivaient jusqu'à récemment près de 400 Roms, installés depuis juin sur les rails désaffectés de la «Petite ceinture», le long du boulevard Ney dans le 18e arrondissement, a commencé à être évacué mercredi matin, a constaté un journaliste de l'AFP.

>> A lire aussi: Menacé d’expulsion, le bidonville des Poissonnières veut auto-construire ses maisons

Beaucoup de Roms partis dans la nuit

L'évacuation, qui a débuté vers 07h15, fait suite à une décision de justice, saisie par SNCF Réseau qui est propriétaire du terrain. Les services de la préfecture de police de Paris avaient dénombré 135 cabanons où vivaient des familles dans des conditions d'hygiène précaires et avec des moyens de chauffage rudimentaires, laissant craindre des risques d'incendie.

L'évacutation se déroule pour l'instant dans le calme. «Beaucoup de familles ont quitté le camp dans la nuit, précédant les rumeurs d'évacuations», rapportent les associations à notre journaliste sur place. 

 

Les cars stationnent toujours à 8h le long du boulevard Ney. «Et encorre une fois, nous ne savons pas quelle sera leur destination, déplorent les associations. Les 400 Roms qui vivaient là sont déjà ceux qui peuplaient le bidonville de La Courneuve ou d'autres encore de Seine-Saint-Denis.» Un perpetuel recommencement?