La maire de Paris Anne Hidalgo photographiée le 2 décembre 2015 dans la capitale
La maire de Paris Anne Hidalgo photographiée le 2 décembre 2015 dans la capitale — KENZO TRIBOUILLARD AFP

HISTOIRE

Paris érigera en 2018 un monument à ses 91.000 morts de 14-18

Le 25 février prochain, une « plateforme virtuelle des Parisiens morts pour la France » sera aussi présentée à l’occasion du 100e anniversaire de la bataille de Verdun...

Anne Hidalgo a annoncé ce mercredi qu’elle comptait inaugurer le 11 novembre 2018, à Paris, un monument aux 91.000 morts parisiens du conflit 14-18, la capitale étant la « seule ville de France qui n’a pas de monument aux morts de la Première Guerre mondiale ».

Hidalgo détaille comment elle veut faire changer Paris en 2016

« plateforme virtuelle des Parisiens morts pour la France »

Ce monument sera érigé sur les berges de la Seine, en contre-bas de l’esplanade des Villes-Compagnons de la Libération dans le IVe arrondissement, a indiqué Mme Hidalgo. Le 11 novembre 2018 marque le centenaire de l’Armistice.

Le 25 février prochain, une « plateforme virtuelle des Parisiens morts pour la France » sera présentée à l’occasion du 100e anniversaire de la bataille de Verdun, a-t-elle également indiqué. Cette base de données sera le point de départ d’une souscription auprès de la population pour que soit érigé le monument aux morts.

La maire de Paris, en forme de boutade, a ajouté qu’il y aurait « une procédure de validation extrêmement rigoureuse de ces 91.000 noms ». Elle faisait ainsi référence au couac survenu mardi lors de la commémoration de l’attentat contre Charlie Hebdo.

Une plaque commémorative portant les noms des personnes tuées dans l’attentat comportait une erreur dans l’orthographe du nom du dessinateur Georges Wolinski, écrit par erreur « Wolinsky ».