Hidalgo détaille comment elle veut faire changer Paris en 2016

PROGRAMME La maire de Paris a adressé ce mercredi dans les salons de l’hôtel de ville ses vœux pour l’année 2016. L’occasion de fixer les grands rendez-vous et les grands objectifs de l’année qui s’ouvre…

Fabrice Pouliquen

— 

Anne Hidalgo, entourée de ses adjoints, a présenté ses voeux 2016 ce mercredi 6 janvier à l'hôtel de ville de Paris.
Anne Hidalgo, entourée de ses adjoints, a présenté ses voeux 2016 ce mercredi 6 janvier à l'hôtel de ville de Paris. — F. Pouliquen / 20 Minutes

C’était un discours fleuve de près de 45 minutes. « Mais Paris mérite bien qu’on s’y attarde », a justifié Anne Hidalgo, la maire de Paris, au parterre d’invités venus écouter ses vœux de 2016 dans les alons de l’hôtel de ville. Anne Hidalgo y a dressé la feuille de route pour l’année qui s’ouvre. Thématique par thématique.

La sécurité
Ce fut logiquement le premier point abordé. Les deux vagues d’attentats essuyées par Paris en 2015 marquent toujours les esprits. En matière de sécurité, les pouvoirs de la ville de Paris sont limités. Anne Hidalgo a toutefois assuré qu’elle jouerait de son statut de maire pour veiller à ce que l’Etat créé des postes de polices supplémentaires, à ce que le plan Vigipirate couvre les écoles et les crèches, à la pérennisation du dispositif sentinelle…

Elle a aussi annoncé pour l’été la création d’une brigade consacrée exclusivement à la tranquillité et à la sûreté sur l’espace public afin de décharger la police nationale de ces tâches. « Elle réunira plusieurs services de la ville de Paris déjà existant, détaille Colombe Brossel, adjointe d’Anne Hidalgo en charge des questions de sécurité. Les inspecteurs de salubrité publique, les correspondants de nuit, les agents des parcs et jardins… ». Soit environ 1.100 agents, mais le recrutement de nouveaux 30 agents est prévu. 165 nouvelles caméras de vidéo surveillance seront aussi déployées dans la capitale en 2016.

Start-up
En 2016, Anne Hidalgo dit vouloir poursuivre le rôle de la ville de Paris dans l’accompagnement des start-up. Quitte à faire doublon avec les projets de Xavier Niel. Paris inaugurera ainsi le 9 mars Le Cargo, annoncé comme le plus grand incubateur d’Europe avec ses 15.000 m². Ce qui n’est pas sans rappeler l’incubateur aux 1.000 start-up que le fondateur de Free ouvrira à la Halle Freyssinet (13e) à l’horizon 2016-2017.

Il est aussi question d’ouvrir en 2016 « Paris Code », une école du numérique qui formera à terme plusieurs milliers de développeurs et de codeurs informatiques. Là encore, le projet fait résonance avec l’Ecole 42 de Xavier Niel ouverte en 2013.

Transition écologique
A compter du printemps, les Champs-Elysées seront ainsi réservés un dimanche par mois aux piétons et 50 % des parcs de la capitale resteront ouverts tous les jours de la semaine, 24h/24h, de mi-avril à mi-septembre. Au printemps toujours, les trois hectares et demi d’espaces verts du domaine de Longchamp [au bois de Boulogne] seront aussi ouverts au public.

Urbanisme
Les places de Paris ne seront pas les seules à être repensée au cours du mandat d’Anne Hidalgo. La maire de Paris a aussi annoncé ce mercredi vouloir poursuivre en 2016 un vaste plan de réaménagement de portes de la capitale. Montreuil, Pouchet, Vincennes, Pantin, Saint Ouen, Italie/Chosy et La Villette en profiteront.

Anne Hidalgo a aussi annoncé la création d’un syndicat métropolitain vélib’« pour renouveler le service, permettre l’extension du périmètre du service et réfléchir à d’autres formes de vélo en location, notamment de longue durée », a-t-elle précisé.

Les jeunes
Anne Hidalgo lancera aussi les « Bafa citoyens ». Le dispositif permettra à 1.000 jeunes de recevoir une aide au financement de leur formation Bafa en 2016. La mairie de Paris entend aussi renforcer son partenariat avec les associations qui luttent contre le décrochage scolaire. Les jeunes n’ont pas non plus été oubliés dans le lancement début février d’une carte citoyenne parisienne. Elle sera accessible dès 7 ans et permettra l’accès aux services publics municipaux tout comme de participer à des actions ou à des événements à dimension participative ou citoyenne.