Paris: Sur la ligne P, les fumeurs font la loi dans le train

TRANSPORT C’est l’incivilité qui soulève le plus de plainte sur cette ligne qui dessert l’est de l’Ile-de-France. Les fumeurs s’approprient régulièrement une voiture du train pour y fumer au grand dam des autres usagers…

Fabrice Pouliquen

— 

Une cigarette (illustration)
Une cigarette (illustration) — Svancara Petr/AP/SIPA

C’est une incivilité qui revient souvent sur la ligne P qui dessert l’est de l’Ile-de-France : des usagers fument régulièrement dans les voitures, ceci malgré la loi Evin, entrée en vigueur en 1995 et qui interdit l’usage de la cigarette dans les trains. Dans la voiture de queue, direction Paris, le phénomène est même devenu une habitude. Quand les trains sont courts (quatre voitures au lieu de huit), c’est un quart de la rame qui se trouve enfumé, observe Le Parisien.

« Ils prennent une voiture pour eux, ils fument. Vous n’avez même pas accès au voiture puisque c’est infect, lance Gary, un habitué de la ligne au micro de France Inter. Ils n’ont aucun civisme. Les contrôleurs le savent pertinemment, mais ils ne viennent pas. »

104 PV en 2014

Pourtant 104 PV ont été dressés à l’encontre de ces fumeurs sur la ligne P en 2014. Mais cela ne change guère la situation. « Je reçois souvent des commentaires au sujet des fumeurs. C’est d’ailleurs l’incivilité la plus fréquemment relevée », indiquait le 27 février dernier la chargée de relation clientèle de la ligne sur le blog dédié à la ligne P. Alain Krakovitch, directeur Transilien à la SNCF, évoquait il y a quelques mois un système bien organisé pour parer les amendes. « Avec des guetteurs à l’entrée du voiture pour annoncer l’arrivée des contrôleurs et même d’une cagnotte commune pour payer les amendes des usagers verbalisés ».

Les tensions montent entre non-fumeurs et hors-la-loi, indique Le Parisien qui cite Cécile, qui prend la ligne Château-Thierry-Paris tous les matins : « Quand on fait une réflexion aux fumeurs, ils répondent être dans un pays de liberté, alors qu’ils polluent tout le voiture ! ».

La police ferroviaire bientôt autorisée à verbaliser en civil ?

Dans cette bataille, la SNCF pourrait toutefois bénéficier d’une nouvelle arme contre les fumeurs. A l’heure actuelle, les agents de la sûreté ferroviaire ne peuvent constater l’infraction qu’en flagrant délit. Mais en uniforme, ce n’est guère facile à faire. Mais le conseil d’Etat devrait valider prochainement un décret autorisant la police ferroviaire à verbaliser en tenue civile. La mesure est inscrite dans un projet de loi validé par l’Assemblée nationale mais qui doit encore passer au Sénat.