Attentats de Paris: Le dispositif de sécurité renforcé pour le réveillon

NOUVEL AN Quelque 11.000 policiers, gendarmes, militaires, pompiers et secouristes seront mobilisés dans la capitale…

H.S.
— 
Des policiers patrouillent sur les Champs-Elysées le 14 novembre 2015, au lendemain des attentats.
Des policiers patrouillent sur les Champs-Elysées le 14 novembre 2015, au lendemain des attentats. — BERTRAND GUAY / AFP

Il y aura bien une célébration du Nouvel An à Paris sur les Champs-Élysées, comme le veut la tradition parisienne. Mais le dispositif de sécurité, dévoilé ce mercredi par le préfet de police de Paris, Michel Cadot, sera considérablement renforcé, un peu plus d’un mois après les attentats qui ont coûté la vie à 130 personnes.

2.000 fonctionnaires mobilisés en plus par rapport à 2014

Plus de 11.000 -contre 9.000 en 2014- policiers, gendarmes, militaires, pompiers et secouristes seront mobilisés dans l’agglomération la nuit du Nouvel An. Activée dès la mise en place de l’état d’urgence, la préfecture a rappelé que « la vente et de l’utilisation des artifices et des produits combustibles au détail dans Paris et la petite couronne » seront interdites dans les zones du Trocadéro, des Champs-Élysées, du Champ-de-Mars et sur certaines voies sur berges.

Si le feu d’artifice n’aura pas lieu, un spectacle de son et lumière devrait toutefois être proposé aux touristes et parisiens venus célébrer la nouvelle année.

 

Le rassemblement traditionnel sur les Champs-Elysées la nuit du 31 décembre sera la première manifestation d’envergure depuis les attentats de novembre. Pour assurer la sécurité de l’événement, la préfecture a également indiqué la fermeture exceptionnelle dans la soirée de certains commerces de la célèbre avenue.

Des stations de métro et RER fermées

Les accès aux stations de métro/RER suivantes seront par ailleurs fermés entre 22h et 1h30 : Charles de Gaulle Etoile (RER A, lignes 1, 2 et 6), Argentine, George V, Champs-Elysées, Clémenceau et Franklin Roosevelt (ligne 1), Boissière, Kléber, Trocadéro (fermeture des sorties Palais de Chaillot, Musée de l’Homme, avenue Mandel), Bir Hakeim (fermeture accès RER C) (ligne 6) et enfin Iéna (ligne 9). Enfin, la circulation et le stationnement seront interdits sur l’avenue des Champs-Elysées.

Pour autant « il n’y a pas de menace précise ni d’éléments nouveaux spécifiques à la capitale » a tenu à rassurer Michel Cadot.