Paris: Les consignes à vélos débarquent dans les gares

TRANSPORTS Absentes jusqu'ici dans Paris, des consignes à vélos sont déjà présentes dans une trentaine de communes en banlieue. L’objectif est de créer 20.000 places d’ici à 2020...

M.B.

— 

Des usagers de la SNCF attendent un train sur un quai de la gare de l'Est, le 11 juin 2014 à Paris
Des usagers de la SNCF attendent un train sur un quai de la gare de l'Est, le 11 juin 2014 à Paris — Jacques Demarthon AFP

« Inciter les usagers des trains à utiliser leur vélo personnel pour se rendre de leur domicile à leur gare ou de la gare à leur lieu de travail sans risquer le vol du deux-roues ». Le Parisien révèle ce mercredi que les deux premières consignes à vélos seront mises en place dans les gares parisiennes le mois prochain à la gare de l’Est et devant la station de RER Rosa-Parks située dans le 19e arrondissement. Deux autres devraient ouvrir durant l’année à Montparnasse et Saint-Lazare.

« Ces stations nommées Véligo sont en fait des abris à vélos fermés, sécurisés et réservés aux titulaires du passe Navigo », détaille le quotidien. Elles auront dans un premier temps une capacité d’accueil de 60 à 100 places par site Le coût de l’abonnement pour profiter de ce service a été fixé à 20 euros par an. Des consignes à vélos sont déjà présentes dans une trentaine de communes en banlieue. L’objectif est de créer 20 000 places d’ici à 2020.

« On voit de plus en plus de vélos de particuliers à Paris, Mais le nombre élevé de vols [Plus de 4 000 par an selon les estimations] reste un frein à leur utilisation au quotidien. D’où la nécessité de créer des lieux de stationnement sécurisé. On commence avec les gares, mais nous avons d’autres projets », explique Alexandre Frémiot, responsable de l’Agence de la mobilité de la Ville de Paris.

>> A lire aussi : Comment se prémunir (au maximum) contre le fléau des vols de vélo

Selon la municipalité, un parking à vélos « géant » est dans les cartons près de la gare Montparnasse et pourrait accueillir jusqu’à 2 800 deux-roues pour les cyclistes abonnés ou non au passe Navigo. Un projet similaire de 1 800 places est à l’étude du côté de la gare de Lyon.

>> A lire aussi : Sept ans, l’âge de raison pour le Vélib' ?