VIDEO. Régionales: Bartolone accuse Pécresse de défendre «la race blanche»

POLEMIQUE « Ces déclarations qui m'accusent de racisme provoquent un haut-le-cœur en chaîne », a réagi Valérie Pécresse...

R.L.

— 

Claude Bartolone et Valerie Pecresse lors d'un débat le 9 décembre 2015 diffusé sur ITélé et  Europe 1. AFP PHOTO / KENZO TRIBOUILLARD.
Claude Bartolone et Valerie Pecresse lors d'un débat le 9 décembre 2015 diffusé sur ITélé et Europe 1. AFP PHOTO / KENZO TRIBOUILLARD. — AFP

La phrase de trop ? Ce mercredi, dans un entretien à l’Obs, Claude Bartolone, le candidat socialiste à la région Île-de-France a présenté sa rivale des Républicains, Valérie Pécresse, comme une candidate qui « défend en creux Versailles, Neuilly et la race blanche ».

« Quand Pécresse fait des affiches disant « nous ne voulons pas devenir la Seine-Saint-Denis de Bartolone », c’est du racisme là aussi […] Elle tient les mêmes propos que le FN, elle utilise une image subliminale pour faire peur », affirme le président de l’Assemblée nationale. La droite n’a pas tardé à réagir.

« Haut-le-coeur »

« C’est abject. J’ai honte pour la politique. Si la fin justifie les moyens, je pense que les Franciliens la sanctionneront », a déclaré Valérie Pécresse sur LCI et Radio classique. Pour l’ex-ministre, « ces déclarations qui m’accusent de racisme provoquent un haut-le-cœur en chaîne. Je viens de recevoir un coup de fil de Calixthe Beyala, la fondatrice des Africains de France, qui me soutient », a expliqué la candidate.