Sept patients sur dix passent moins de 4 heures aux urgences en Ile-de-France

SANTE Plus de trois millions de personnes ont fréquenté les services d'urgences franciliens en 2014...

D.B. avec AFP

— 

Les urgences d'un hôpital parisien.
Les urgences d'un hôpital parisien. — A. GELEBART / 20 MINUTES

Une preuve de plus de l'engorgement des hopitaux franciliens. Plus de trois millions de personnes ont fréquenté les services d'urgences franciliens en 2014 et 70% des passages analysés durent moins de 4 heures, selon un rapport dévoilé mercredi par l'Agence régionale de santé (ARS) d'Ile-de-France.

«Selon les estimations, près de 3,8 millions de personnes ont consulté» dans un des 129 services d'urgences franciliens (publics et privés), précise la préface du rapport remis mercredi au directeur général de l'ARS Christophe Devys.Dans le détail, 86% des visites recensées l'ont été dans le public, 57% dans les services pour adultes, 17% dans les services pédiatriques et 26% en service mixte. Seules 15,8% d'entre elles donnent lieu à une hospitalisation.

>> A lire aussi: Urgences médicales: Le Samu propose le 113 comme numéro unique

Plus de la moitié des patients sont des hommes (52%), de 33 ans en moyenne, contre 48% de femmes âgées en moyenne de 36 ans. Dans les services d'urgences adultes uniquement, l'âge moyen grimpe à 42 ans, avec 11% des patients de plus de 75 ans et 5% de plus de 85 ans.

Les urgences pédiatriques sont les plus encombrées

En moyenne, près de 70% des passages durent moins de 4 heures s'ils soient suivis d'une hospitalisation ou non. En cas de retour à domicile, le taux de passages de moins de 4 heures s'élève à 74%. Il recouvre des disparités entre le public (71%) et le privé (87%), ainsi qu'entre les services adultes (66%) et pédiatriques (85%).

>> A lire aussi : Comment les urgences publiques peuvent-elles réduire leur temps d'attente?

La durée médiane est, elle, de 156 minutes. Autre enseignement, en moyenne, 80,7% des usagers viennent par leurs propres moyens, et près de la moitié (43%) des consultations se font pour un motif traumatologique.Enfin, sur l'année 2014, on recense 579 décès, soit environ 2 patients sur 10.000 passages aux urgences.