Puteaux: Un élu logé en HLM alors qu'il est propriétaire de trois logements

POLITIQUE Christophe Grébert, élu de l’opposition, dénonce la situation de l’adjoint en charge de la vie associative et de la démocratie locale qui « avec ses loyers, peut certainement vivre ailleurs »…

Fabrice Pouliquen

— 

Google Maps de la ville de Puteaux (Hauts-de-Seine).
Google Maps de la ville de Puteaux (Hauts-de-Seine). — Google Maps

C’est un nouvel épisode dans la saga politique qui se joue à Puteaux (Hauts-de-Seine). Les acteurs sont toujours la maire LR, Joëlle Ceccaldi-Raynaud, et son plus fervent opposant, Christophe Grébert, élu Modem.

Ce dernier dénonce la situation de Pascal Caumont, adjoint en charge de la vie associative et de la démocratie locale. Il serait locataire d’un logement social à Puteaux, mais aussi propriétaire de trois biens immobiliers acquis en 2000, 2004 et 2008, explique Le Parisien. « Avec ses loyers, il peut certainement vivre ailleurs, estime Christophe Grébert dans Le Parisien. L’opposant souligne que 5.000 Putéoliens attendent un logement social.

« Il n’a enfreint aucune règle »

La mairie répond pour sa part que Pascal Caumont vit dans son logement social depuis 1994. A l’époque, l’élu répondait à tous les critères pour obtenir un logement social. « Depuis qu’il a acquis ses biens, ses revenus locatifs ont augmenté, l’office municipal HLM a donc appliqué un surloyer, explique au Parisien le directeur de cabinet de Joëlle Ceccaldi-Raynaud. On ne peut pas l’expulser, il n’a enfreint aucune règle. »