Paris: 100.000 chambres de bonne seraient inoccupées

LOGEMENTS « Quelle formidable opportunité de créer des logements. Nous comptons bien partir à la conquête de ce potentiel », annonce au « JDD », Ian Brossat...

R.L.

— 

 Paris le 02 janvier 2012. Illlustration recherche d'appartements studio logements en location a louer a Paris. Journal de petites annonces immobilieres de particuliers a particuliers.. Feutre rouge.
Paris le 02 janvier 2012. Illlustration recherche d'appartements studio logements en location a louer a Paris. Journal de petites annonces immobilieres de particuliers a particuliers.. Feutre rouge. — A. GELEBART / 20 MINUTES

Selon une étude confidentielle de l’Atelier parisien d’urbanisme (Apur), que s’est procurée le JDD, la capitale recèle 114.400 chambres de bonne, au dernier étage des immeubles bourgeois construits entre 1850 et 1914.

Soit 1.200.000 m², si l’on considère une superficie moyenne de 10,5 m, note le quotidien, précisant que seulement 17.251 de ces « chambres de service » sont aujourd’hui habitées, à peine 15 %, a constaté l’Insee lors du recensement de 2011.

« Nous comptons bien partir à la conquête de ce potentiel »

« Quelle formidable opportunité de créer des logements. Nous comptons bien partir à la conquête de ce potentiel », annonce au JDD, Ian Brossat.

Deux pistes sont envisagées par la mairie. La première consiste à « accompagner les propriétaires, y compris financièrement », pour les inciter à faire des travaux. L'autre « modalité d'action possible », poursuit Ian Brossat, serait une vague d'« acquisitions par des bailleurs sociaux » auprès des propriétaires qui « souhaitent se débarrasser » de leurs mètres carrés inutilisés au dernier étage, détaille le quotidien du dimanche.