Standard & Poor's maintient Paris dans les bons élèves…

FINANCES Tout en prévoyant une dégradation des comptes de la capitale…

Fabrice Pouliquen

— 

La mairie de Paris photographiée depuis le tour Saint-Jacques le 15 septembre 2012
La mairie de Paris photographiée depuis le tour Saint-Jacques le 15 septembre 2012 — Kenzo Tribouillard AFP

« Une gestion de la dette et de la trésorerie prudente et optimisée ». La ville de Paris compte toujours parmi les bons élèves de Standard & Poor’s. L’agence de notation lui a décerné lundi la note « AA » sur le long terme, la meilleure note possible pour une collectivité locale française, et « A-1 » sur le court terme.

Standard & Poor souligne notamment que « la gouvernance de la Ville et sa gestion financière sont fortes », qu’elle pratique une « transparence financière forte » et une « une planification financière détaillée ».

Une maîtrise des dépenses, mais…

Mais il y a un « mais ». L’agence de notation prévoit ainsi une dégradation des comptes de la capitale du fait des baisses des dotations de l’Etat, de la hausse des dépenses sociales obligatoires et de la hausse des péréquations, ces sommes que les collectivités riches reversent à celles qui le sont moins.

« Dans ce contexte, malgré la une forte maîtrise des dépenses, nous jugeons que les décisions de l’exécutif municipal ne suffiront pas à éviter une détérioration structurelle des soldes budgétaires de la Ville d’ici 2017 », souligne Standard & Poor’s. Dans ce contexte, la ville de Paris pourra-t-elle poursuivre son programme d’investissement important ? Le conseil de Paris, qui se réunit lundi prochain, devrait justement aborder la question. Pour l’instant, Anne Hidalgo dit ne pas vouloir rogner sur ce programme.