« Que l'eau fasse son retour dans les quartiers »

©2007 20 minutes

— 

Marc Ambroise-Rendu

Vice-président et fondateur

de l'Union des associations pour la renaissance de la Bièvre.

Pourquoi la Bièvre

a-t-elle disparu ?

N'étant pas navigable, la rivière a servi de poubelle à toutes les entreprises qui étaient installées sur ses bords [boucheries, tanneries, moulins...]. A l'époque d'Haussmann, avec l'urbanisation et l'hygiénisme, on a décidé de fermer cet égout à ciel ouvert.

Que pensez-vous

du projet de la Ville ?

Les études ont largement surévalué le coût de la réouverture de la Bièvre. On n'est pas obligé d'avoir une continuité de l'eau, la rivière peut réapparaître par endroits, même si ce n'est pas vraiment l'eau de la Bièvre. Qui verra la différence ? L'essentiel, c'est que l'eau fasse son retour dans les quartiers.